Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

STRONG, L. A. G.

 

[IRLANDE] (Plymouth, Devon, Angleterre, 1896 – Guilford, Surrey, 1958). Leonard Alfred George Strong. Né de parents irlandais. Études à Oxford (Wadham College), enseignant, puis directeur des éditions Methuen (1938). À partir de 1930, il se consacre à sa prolifique carrière d’écrivain et publie une cinquantaine de livres : des recueils de nouvelles, une vingtaine de romans, dont certains sont situés dans la campagne irlandaise (The Bay, 1931 ; Sea Wall, 1933 ; The Director, 1944 ; The Light Above the Lake, 1958), des poèmes (premier recueil en 1921, Dublin Days), des livres pour enfants, des manuels scolaires, des histoires policières, des biographies et de très nombreux essais, consacrés le plus souvent à des écrivains (Synge, Joyce, T. Moore) ou traitant de questions stylistiques. Il a également écrit des pièces pour le théâtre ou la radio, des scénarios de films et une autobiographie (Green Memory, posth, 1961).

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* « Chailey’s Folly », (The (London) Evening Standard, 1 mai 1934), traduit de l'anglais par Bernard Hœpffner, avec la collaboration de Catherine Goffaux, dans Petits romans noirs irlandais (Paris, Joëlle Losfeld, 1997 ; rééd. Paris, Rivages, « Rivages-Noir », n°505, 2004).

 

LIVRES (Traductions)

Sous le sceau du secret, avec Helen Spalding, traduit de l’anglais par Simone Durand. [Paris/Nancy], Éditions Berger-Levrault, 1948, XIV-404 pages, épuisé.

 

Le Poignard d’Othello (Othello’s Occupation), traduit de l’anglais par Claude Sezan. [Lyon], Éditions Optic, 1946, 256 pages, épuisé.

 

Les Frères Macrae, traduit de l’anglais par Albert Glorget. [Paris], Éditions de Paris, 1948, 218 pages, épuisé.

 

FILMOGRAPHIE : Irish for Luck (Grande-Bretagne, 1936), scénario de L. A. G. Strong d’après son roman, réal. Arthur B. Woods, avec Athene Seyler, Margaret Lockwood, Patric Knowles – Dr O’Dowd (Grande-Bretagne, 1940), scénario de L. A. G. Strong, réal. Herbert Mason – The Brothers (Grande-Bretagne, 1947), d’après le roman homonyme, réal. David Macdonald, avec Patricia Roc, Maxwell Reed, Duncan Macrae – Mr Perrin and Mr Traill (Grande-Bretagne, 1948), scénario de L. A. G. Strong, réal. Lawrence Huntigton – Happy Ever After / O’Leary Night / Tonight’s the Night : Héritage et vieux fantômes (Grande-Bretagne, 1954), d’après le roman homonyme, réal. Mario Zampi, avec David Niven, Yvonne de Carlo, Barry Fitzgerald.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Huysmans et les écrivains "fin-de-siècle"

    On désigne par l’expression “fin de siècle” des mouvements culturels et artistiques français comme le symbolisme, le décadentisme ou encore l’Art nouveau émergeant à la fin du XIXe siècle. Ce que l’on peut nommer comme un esprit ou une sensibilité commune fait souvent référence aux marqueurs culturels qui ont été reconnus comme prégnants au début des années 1880 et 1890, notamment l’ennui, le cynisme, un sentiment de finitude et une forme de mélancolie engendrées par les angoisses lié au progrès technique.

    30 novembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook