Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

MULDOON, Paul

 

[IRLANDE] (Eglish, comté d’Armagh, 1951). Né dans une famille catholique. Après ses études (St Patrick’s College, Maghera ; Queen’s University, Belfast), il a travaillé longtemps comme producteur à la BBC d’Irlande du Nord, puis a enseigné la poésie à Cambridge, à Oxford (1999-2004) et aux États-Unis (Columbia ; Princeton). Considéré comme l’un des meilleurs poètes irlandais actuels, il a publié une dizaine de recueils depuis Poetry Introduction II, paru en 1972, des anthologies de poètes irlandais contemporains (The Scake of Dawn, 1979 ; The Faber Book of Contemporary Irish Poetry, 1986) et un recueil de conférences sur la littérature irlandaise (To Ireland, I, 2000). Il a aussi écrit le livret de l’opéra de Daron Aric Hagen, Shining Brown (1993), une pièce de théâtre (Six Honest Serving Men, 1995) et traduit plusieurs poètes gaéliques (Nuala Ní Dhomhnaill).

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* Poèmes, dans Les Lettres Nouvelles, 1973.

* Poèmes, dans Digraphe, n°27, 1982.

* Poèmes, dans Poésie d’Irlande (Sud, 1987).

* Poèmes, dans Limon, n°5, février 1991.

* Poèmes, dans Poètes dIrlande du Nord (Amiot-Langaney, 1991 ; réédition : Presses universitaires de Caen, 1995).

* Poèmes, dans Anthologie de la poésie irlandaise du XXe siècle (Lagrasse, Verdier, 1996).

 

LIVRE (Traduction)

[FICHE LIVRE]Couffe (Quoof, 1986), poèmes, édition bilingue, traduit de l’anglais par Élisabeth Gaudin et Jacques Jouet Elizabeth. [Belval], Éditions Circé, « Oxymoron », 2009, 128 pages.

« L’un de mes principaux devoirs, en tant qu’écrivain, consiste à parler de ce qui se trouve directement sous mes yeux, ou par-dessus mon épaule. (...) Je considère qu’un poème est un monde en petit. Je m’intéresse beaucoup au fil narratif, à l’histoire, au point de souhaiter écrire des romans dans le poème. J’aime à penser que c’est toute la société qui alimente les vers du poème et se reflète en eux, que chaque détail est exact. Et je m’intéresse au caractère dramatique des personnages. J’aime me servir de personnages pour présenter des visions différentes du monde. (...) Malgré toutes les simplifications du monde – et une œuvre d’art est une simplification de par son processus de sélection, la réduction continuelle des variables de la signification possible des choses – ce processus de simplification ne doit pas devenir simpliste. Nous savons tous que si nous essayons d’épingler une chose elle peut arracher l’épingle et prendre le large, et cela explique peut être mon côté rusé désabusé. Le poème peut se permettre un peu de fiction pendant trente secondes : il m’a ému ; avec un peu de chance il vous émouvra, vous dérangera et vous réjouira ; cela dit et accompli, chacun s’en retourne vers le bourbier par son propre chemin. » (Paul Muldoon) 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Huysmans et les écrivains "fin-de-siècle"

    On désigne par l’expression “fin de siècle” des mouvements culturels et artistiques français comme le symbolisme, le décadentisme ou encore l’Art nouveau émergeant à la fin du XIXe siècle. Ce que l’on peut nommer comme un esprit ou une sensibilité commune fait souvent référence aux marqueurs culturels qui ont été reconnus comme prégnants au début des années 1880 et 1890, notamment l’ennui, le cynisme, un sentiment de finitude et une forme de mélancolie engendrées par les angoisses lié au progrès technique.

    30 novembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook