Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

McCABE, Eugene

 

[IRLANDE] (Glasgow, Écosse, 1930). Après des études à l’école de Castelknock dans le comté de Dublin puis à l’University College de Cork, il prend la tête de l’exploitation familiale située près de Clones, à la lisière des comtés de Monaghan et de Fermanagh. Auteur de pièces pour le théâtre (King of the Castle, 1964 ; Breakdown, 1967 ; Swift, 1969), d’un roman historique (Ode funèbre, 1992) et de nouvelles (Le Christ dans les champs, 1978 ; Tales from the Poorhouse, 1999), il a également écrit pour la télévision irlandaise la trilogie Victims (1976) – dont il a tiré un roman la même année, l’adaptation du roman de, L’Année des Français (1979), la série The Riordans (à partir de 1979), Gale Day (1979) Winter Music (1981) et des scénarios pour le cinéma. Par ailleurs, il est co-auteur avec John McArdle d’une pièce sur l’écrivain (Out of that Childhood Country, 1992).

 

LIVRES (Traductions)

Le Christ dans les champs (Christ in the Fields. A Fermanagh Trilogy / Heritage and Other Stories, 1978), trois récits (« Le cancer » ; « L’héritage » ; « Les victimes »), traduit de l’anglais par Marjorie Debelle et Bernard Le Gros. [Caen], Presses universitaires de Caen, 2001, 214 pages.

 

[FICHE LIVRE] Ode funèbre (Death and Nightingales, 1992), roman, traduit de l’anglais par Renée Kérisit. [Paris], Éditions Marval, « Kaer. Domaine irlandais », 1994, 1999, 216 pages.

En 1883, dans une Irlande en proie aux haines religieuses, à des prises de position politique inébranlables, avec Parnell comme figure dominante, une jeune femme, Elizabeth va, pendant deux jours et deux nuits du mois de mai, vivre l’espoir avorté d’échapper à un beau-père qu’elle hait pour connaître, loin de l’Ulster, une vie nouvelle avec son amant au passé trouble. Roman de passion et de trahison, Ode Funèbre est construit avec une maîtrise étonnante sur des souvenirs qui éclairent peu à peu les coins d’ombre de relations intenses et violentes. Le style, souvent elliptique et heurté, dense et sensuel, loin de tout sentimentalisme complaisant, exprime parfaitement l’atmosphère pesante et tendue d’une histoire qui s’achemine inexorablement vers une issue tragique et désespérée. (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Proust, toujours vivant

    On n’en finit jamais avec Proust. “A la recherche du temps perdu” continue de susciter de nombreux commentaires et interprétations comme si cette oeuvre majeure de la littérature était inépuisable et d’une inlassable modernité. A l’occasion du centenaire du prix Goncourt attribué à “A l’ombre des jeunes filles en fleurs” en Décembre 1919, plusieurs publications témoignent de cette passion sans cesse renouvelée pour la cathédrale proustienne.

    13 juin 2019

    >> Lire la suite

Facebook