Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

MILLAR, Sam

 

[IRLANDE] (Belfast, Irlande du Nord, 1955).

 

LIVRE (Traduction)

[FICHE LIVRE] Poussière tu seras (The Darkness of the Bones, 2006), roman, traduit de l’anglais par Patrick Raynal. [Paris], Éditions Fayard, « Fayard Noir », 2009, 302 pages.

Dans la forêt de Barton, aux environs de Belfast, le dégel s’apprête à révéler certains secrets mal enfouis. Mais ni Jack, un flic reconverti dans la peinture, ni les vieux barbiers Harris et Jeremiah ne semblent s’en préoccuper. L’un noie sa culpabilité et son chagrin dans l’alcool, les autres refusent la modernité. Chez eux, tout se pratique à l’ancienne : au couteau. C’est alors que le jeune Adrian, le fils de Jack, fait une étrange découverte : un os d’aspect humain, à côté d’un corbeau mutilé. Sa curiosité piquée au vif, il l’emporte avec lui, ignorant qu’il a mis au jour les restes d’un cadavre recherché depuis plusieurs années... La foi peut faire bouger les montagnes, dit-on. Il en faudra beaucoup à Jack pour retrouver son fils, subitement disparu. Il est seul face à la folie de trop vieux mensonges, au cœur d’un monde en ruine, à l’image de l’orphelinat où, des décennies plus tôt, le crime a germé... (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée d'hiver

    La rentrée hivernale se veut plus concentrée du point de vue de la production que celle de septembre, déjà nettement en retrait par rapport aux années précédentes. Qu’ils scrutent l’intime ou s’emparent d’une période du passé, les écrivains contemporains affichent toujours une belle ambition littéraire qui donne au lecteur le plaisir renouvelé de découvrir de nouvelles voix ou de retrouver certaines déjà plus familières et consacrées.

    6 janvier 2020

    >> Lire la suite

Facebook