Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

McCOURT, Frank

 

(Brooklyn, New York, 1930 – New York, 2009). Francis « Frank » McCourt. Né dans une famille irlandaise, il part pour l’Irlande avec ses parents en 1934. À dix-neuf ans, il retourne s’installer à Manhattan, exerce divers métiers, suit des cours du soir, et obtient un diplôme à l’Université de New York. À partir de 1959, il enseigne l’anglais à la Stuyvesant High School pendant de nombreuses années et se produit sur scène avec son frère, Malachy McCourt, dans un spectacle illustrant leur jeunesse irlandaise. Au terme d’une longue carrière, il connaît le succès littéraire avec le premier volume de ses mémoires, Les Cendres d’Angela (1996), élu meilleur livre de l’année par le Time Magazine. Ce best-seller mondial lui vaut également le prix Pulitzer 1997 et le National Book Critics Circle Awards, et est adapté au cinéma par Alan Parker. Suivra C’est comment l’Amérique ?, (1999), deuxième volet d’une trilogie achevée avec Teacher Man, (2005).

 

LIVRES (Traductions)

[FICHE LIVRE] Les Cendres d’Angela (Angela’s Ashes, 1996), roman, traduit de l’anglais par Daniel Bismuth. [Paris], Éditions Belfond, « Littératures étrangères », 1997, 1999, 432 pages.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]Les Cendres d’Angela. [Paris], Éditions J’ai lu, « J’ai lu », n°5000, 2000, 508 pages.

« Quand je revois mon enfance, le seul fait davoir survécu métonne. Ce fut, bien sûr, une enfance misérable : lenfance heureuse vaut rarement quon sy arrête. Pire que lenfance misérable ordinaire est lenfance misérable en Irlande. Et pire encore est lenfance misérable en Irlande catholique. »

C’est ce que décrit Frank McCourt dans ce récit autobiographique. Le père, Malachy, est un charmeur irresponsable. Quand, par chance, il trouve du travail, il va boire son salaire dans les pubs et rentre la nuit en braillant des chants patriotiques. Angela, la mère, ravale sa fierté pour mendier. Frankie, l’aîné de la fratrie, surveille les petits, fait les quatre cents coups avec ses copains. Et, surtout, observe le monde des adultes. La magie de Frank McCourt est d’avoir retrouvé son regard d’enfant, pour faire revivre le plus misérable des passés sans aucune amertume. (Présentation de léditeur)

 

[FICHE LIVRE]C’est comment l’Amérique (‘Tis. A Memoir, 1999), roman, traduit de l’anglais par Daniel Bismuth. [Paris], Éditions Belfond, « Littératures étrangères », 2000, 470 pages.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]C’est comment l’Amérique. [Paris], Éditions Pocket, « Pocket », n°11084, 2002, 570 pages.

C’est en 1949, à dix-neuf ans, que Frank McCourt s’embarque pour New York, terre promise, pour fuir la misère de sa jeunesse à Limerick. Pris en charge dès son arrivée par un vieux prêtre irlandais qui le met en garde contre cette ville dépravée, il s’enfuit à toutes jambes pour échapper aux avances du saint homme aviné. L’Amérique, il devra la conquérir seul. Tour à tour balayeur dans un hôtel de luxe, docker et gratte-papier, soldat puis jeune prof déboussolé, il va découvrir un pays très éloigné de celui qu’il a rêvé... (Présentation de léditeur)

 

[FICHE LIVRE]Teacher Man, un jeune prof à New-York (Teacher Man, 2005), traduit de l’anglais Laurence Viallet. [Paris], Éditions Belfond, « Littératures étrangères », 2006, 374 pages.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]Teacher Man, un jeune prof à New-York. [Paris], Éditions Pocket, « Pocket », 2008, 364 pages.

[FICHE LIVRE]Teacher Man, un jeune prof à New-Yok. [Paris], Éditions Pocket, « Pocket », 2008, 364 pages.

Frank McCourt clôt la trilogie de ses Mémoires et nous offre un portrait de l’artiste en jeune prof dans le New York des sixties, plein de verve, de passion et d’émotion. Après avoir enchaîné les petits métiers, Frank McCourt se décide enfin à utiliser son diplôme d’enseignant. Premier poste : un lycée technique de Staten Island ; premiers élèves : des fauves. Quelle attitude adopter ?. Au risque de fâcher sa hiérarchie, Frank choisit la ruse. Les élèves font des batailles de sandwichs? Il les attrape au vol et les mange. Ils sont régulièrement en retard ? Il y voit une occasion de leur enseigner l’écriture en leur faisant rédiger les excuses d’Ève ou de Judas. Ils n’écoutent pas en cours ? Il les intrigue, les étonne, les subjugue grâce à des anecdotes sur son enfance irlandaise, histoires qui vont captiver les élèves les plus rétifs et bouleverser des générations de lecteurs du monde entier (Présentation de léditeur)

 

FILMOGRAPHIE : Angela’s Ashes : Les Cendres d’Angela (États-Unis, 2000), d’après le roman homonyme [1996], réal. Alan Parker, avec Emily Watson, Robert Carlyle, Ciaran Owens, Joe Breens.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée en Sciences Humaines

    De la pensée philosophique à l’Histoire, et jusqu’aux préoccupations sociales, économiques et politiques les plus contemporaines, la rentrée des sciences humaines nous offre un automne particulièrement riche dans le domaine des essais, avec nombre d’ouvrages, classiques ou résolument novateurs, et toujours ambitieux.

    27 septembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook