Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

MANNIN, Ethel

 

[IRLANDE] (Londres, 1900 – Teignmouth, 1984). Amie de W. B. Yeats dans les années trente, socialiste puis anarchiste et pacifiste dans les années quarante, liée avec Flann O Brien, elle a publié une cinquantaine de romans, des essais politiques et littéraires (Two Studies in Integrity, 1954), des livres pour enfants, des récits de voyage et de nombreux récits autobiographiques (Confessions and Impressions, 1929 ; Privileged Spectator, 1939 ; Young in the Twenties, 1971 ; Stories From my Life, 1973 ; Sunset over Dartmoor, 1977).

 

LIVRES (Traductions)

Double concerto (Proud Heaven, 1944), roman, traduit de l’anglais par Alain Glatigny. [Londres-Bruxelles], Nicholson and Watson, 1947, 300 pages, épuisé.

 

La Jeune sorcière (Lucifer and the Child, 1945), roman, traduit de l’anglais par Jacques Light. [Paris], Éditions Bordas, 1946, 324 pages, épuisé.

* Réédition sous le titre :

Lucifer et l’enfant. [Verviers], Éditions Gérard, « Bibliothèque Marabout. Fantastique », n°486, 1974, 308 pages, épuisé.

 

Filles du vent, roman, traduit de l’anglais par Alain Glatigny. [Paris-Bruxelles], Éditions de La Paix, 1949, 336 pages, épuisé.

 

Vous qui êtes ma vie (In Late Have I Loved Thee, 1948), roman, traduit de l’anglais par Gaston Baccara. [Paris-Bruxelles], Éditions de La Paix, 1953, 384 pages, épuisé.

 

FILMOGRAPHIE : Beloved Impostor (Grande-Bretagne, 1936), d’après le roman Dancing Boy, réal. Victor Hanbury, avec René Ray, Fred Conyngham, Germaine Aussey.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook