Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

MADDEN, Deirdre

 

[IRLANDE] (Belfast, 1960).

 

LIVRES (Traductions)

[FICHE LIVRE]Les Oiseaux du bois innocent (The Birds of the Innocent Wood, 1988), roman, traduit de l’anglais par Claire Céra. [Paris], Éditions Hatier, « Terre étrangère. Domaine anglais », 1991, 1992, 232 pages, épuisé.

 

[FICHE LIVRE]Rien n’est noir (Nothing is Black, 1994), roman, traduit de l’anglais par Nordine Haddad. [Paris], Éditions Belfond, « Littérature étrangère », 1996, 1999, 144 pages.

 

Dans sa maison de pierre grise nichée sur les falaises rocheuses du comté de Donegal, Claire, un jeune peintre épris de perfection, accueille pour l’été sa cousine Nuala, kleptomane névrosée en pleine crise existentielle, sur qui pèse l’ombre douloureuse d’une mère récemment disparue. Dans la maison voisine, Anna, une ancienne décoratrice d’origine hollandaise qui partage son temps entre l’Irlande et son pays natal, tente secrètement de comprendre pourquoi sa relation avec sa fille Lili a échoué. Trois femmes en quête d’un peu de vérité, hantées par la peur de l’échec et de la mort et qui, en se rencontrant, vont apprendre à se dévoiler et à se réconcilier avec elles-mêmes. Roman de la difficulté d’être, du sentiment exacerbé de la faute, Rien nest noir s’impose comme une œuvre simple et directe, où tout est exorcisme, cheminement vers le silence et le néant, à l’image de cette terre d’Irlande, nordique et pluvieuse, qui lui sert de toile de fond. (Présentation de léditeur)

 

[FICHE LIVRE] — Irlande, nuit froide (One by One in the Darkness, 1996), roman, traduit de l’anglais par Anna Gibson. [Paris], Éditions Belfond, « Littérature étrangère », 1998, 1999, 278 pages.

Réédition :

[FICHE LIVRE] — Irlande, nuit froide. [Paris], Éditions 10-18, « 10-18. Domaine étranger », n°3188, 2000, 278 pages.


 

« Chez elle, cétait un ciel immense ; cétait une terre pauvre, des champs plats bordés daubépines et daulnes. Cétaient des oiseaux en vol ; cétaient des colonnes de moucherons sélevant comme le la fumée par un crépuscule dété. Cétait une eau grise ; cétait un vent fou ; cétait une solide maison de pierre, où le silence était troublant. Cate rentrait chez elle. »

C’est par cette évocation d’un paysage immuable que commence Irlande, nuit froide. Une Irlande autrefois enchantée, comme l’enfance de Cate, de Helen et de Sally, qui grandirent dans la ferme paternelle, au sein d’une famille aimante, à l’abri des premiers troubles politiques. Un pays devenu pour elles terre de violence et de haine, après que leur père eut été assassiné, les plongeant d’un coup dans la réalité du conflit. Aujourd’hui, Cate vit à Londres, où elle est journaliste dans un magazine de mode. L’austère Helen, avocate spécialisée des affaires de terrorisme, habite à Belfast. Sally, la plus effacée des trois, est devenue institutrice. Le retour de Cate, porteuse d’une nouvelle bouleversante, va obliger chacune à reconsidérer sa vie, une vie inextricablement liée à des événements qui les dépassent. À la fois chronique d’une famille et chronique d’une société ravagée par la violence, Irlande, nuit froide est un roman poignant, à l’écriture sombre et pudique. (Présentation de léditeur)


[FICHE LIVRE] — Authenticité (Authenticity, 2002), roman, traduit de l’anglais par Anna Gibson. [Paris], Éditions Belfond, « Littératures étrangères », 2004, 386 pages.

Julia Fitzpatrick est une jeune artiste conceptuelle. Dans sa petite galerie, elle travaille à retrouver des traces, des objets, des odeurs qui éveillent les réminiscences. Elle aime son chat, Max, et son amoureux, Roderic. Roderic Kennedy a vingt ans de plus que Julia et un talent fou pour la peinture abstraite. Il a aussi une ex-femme italienne, trois filles qu’il ne voit plus, un lourd passé d'alcoolique et un frère à Dublin. Son seul point d'ancrage, avant sa rencontre avec Julia. William Armstrong a un métier, une femme, deux enfants et un regret : celui d'avoir raté sa vocation d'artiste. Un jour qu'il caresse l'idée du suicide, Julia lui vient en aide. Elle ne se doute pas que cette rencontre va bouleverser leurs vies. (Présentation de léditeur)



Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée en Sciences Humaines

    De la pensée philosophique à l’Histoire, et jusqu’aux préoccupations sociales, économiques et politiques les plus contemporaines, la rentrée des sciences humaines nous offre un automne particulièrement riche dans le domaine des essais, avec nombre d’ouvrages, classiques ou résolument novateurs, et toujours ambitieux.

    27 septembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook