Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

MacNEICE, Louis

 

[IRLANDE] (Belfast, 1907 – Londres, 1963). [Frederick] Louis MacNeice. Fils d’un évêque de l’Église d’Irlande. Après des études à Marlborough et à Oxford (Merton College), où il se lie avec W. H. Auden, Cecil Day Lewis et Stephen Spender. Il enseigne la littérature grecque et latine à l’université de Birmingham (1929-36), puis à celle de Londres (Bedford College). Après plusieurs séjours aux États-Unis, il se fixe durablement à Belfast en 1940. Il entre à la BBC en 1941, où il travaille comme scénariste, puis comme metteur en scène jusqu’en 1961. Il fut également directeur du British lnstitute d’Athènes (1950-51). Après avoir illustré, pendant plusieurs années, une certaine poésie sociale, et un certain réalisme poétique, il prend ses distances avec le marxisme et évolue vers un individualisme teinté de romantisme. À côté de son importante œuvre poétique, il a écrit un roman sous le pseudonyme de Louis Malone (Roundabout Way, 1932), des pièces pour le théâtre et pour la radio comme The Dark Power (1946), diffusée avec une musique de Benjamin Britten, des livres de voyage, des essais (Modern Poetry, 1938 ; The Poetry of W. B. Yeats, 1941) et un ouvrage très original, où dans une longue chronique en vers, il évoque sa vie et ses réflexions après les accords de Munich (Autumn Journal, 1939). Il a également laissé des traductions (Eschylle, Goethe), un volume de conférences (Varieties of Parables, posth, 1965) et d’une autobiographie inachevée (The Strings Are False, posth, 1965).

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* Poèmes, dans Études Irlandaises XV-2, 1990.

* Poèmes, dans Poésie 95, n°60, 1995.

* Poèmes, dans Anthologie de la poésie irlandaise du XXe siècle (Lagrasse, Verdier, 1996).

 

LIVRES (Traductions)

[FICHE LIVRE]Lettres dIslande. 1936 (Letters from Iceland, 1937), par W-H Auden et Louis MacNeice, traduit de l’anglais par Béatrice Dunner. [Monaco / Paris], Éditions Rocher / Anatolia, 2006, 304 pages.

Ce livre de voyage, aussi divertissant qu’inattendu, est le fruit d’une joyeuse tournée qu’entreprirent deux jeunes poètes anglais, W. H. Auden et Louis MacNeice, en Islande, à l’été 1936. Les lettres qu’ils envoient au pays, en vers et en prose, débordent de blagues, de jeux de mots, de commentaires irrévérencieux sur tout et tout le monde – les gens rencontrés, la politique, la littérature, les idées de leur temps... Lettres dIslande est certainement l’un des livres les plus distrayants qu’ait produits la littérature moderne. De la « Lettre à Lord Byron » d’Auden, poème fondateur d’une modernité explosive, jusqu’à l’« Eglogue », concocté par MacNeice, et au « Testament et dernières volontés » qu’ils composent à quatre mains, la gaieté, la malice qu’ils déploient au fil des pages. est irrésistible et fait de cet ouvrage un classique du XXe siècle. (Présentation de léditeur)

« Me voilà à présent à mille milles de chez moi. Qui je suis ? Peu importe. Désormais, je suis seul. À ce quon me raconte, je ne comprends plus rien Et il me faut tendre loreille, comme un chien, Pour deviner, au ton, le sens du message. Je ne suis guère doué pour les autres langages... Et ici, point de lexique, point de répétiteur Pour dans mon esprit éveiller quelque lueur. Lidée, donc, mest venue décrire cette lettre.

Aujourdhui (jaime à préciser le moment et le lieu)

En plein désert; lautocar faisait route

De Mothrudalur vers Dieu Sait où ; les larmes ruisselaient sur mes joues en feu ;

À Akureyri, javais attrapé un rhume carabiné,

Le déjeuner se faisait vraiment trop désirer

Et la vie paraissait bien peu appétissante. »

 

L’Astrologie (Astrology, 1964), traduit de l’anglais par Pierre Cassou et Jean Guerdon. [Paris], Éditions Tallandier, « Les Mondes interdits », 1966, 350 pages, illus, épuisé.

 

Une voix, choix de poèmes, édition bilingue, traduit de l’anglais par Clotilde Castagné-Véziès. [Paris], Éditions La Différence, « Orphée », n°202, 1996, 128 pages, épuisé.

 

ÉTUDE

— Adolphe Haberer, Louis MacNeice (1907-1963). L’homme et la poésie. Presses universitaires de Bordeaux (PUB) / Atelier national de reproduction des thèses, 1986, 2 vol, X-1000 pages, illus.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée en Sciences Humaines

    De la pensée philosophique à l’Histoire, et jusqu’aux préoccupations sociales, économiques et politiques les plus contemporaines, la rentrée des sciences humaines nous offre un automne particulièrement riche dans le domaine des essais, avec nombre d’ouvrages, classiques ou résolument novateurs, et toujours ambitieux.

    27 septembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook