Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

GREEN, F. L.

(Portsmouth, Angleterre, 1902 ? 1953). Frederick Laurence Green. De nationalité anglaise, au début des années trente, il s'installe à Belfast et y séjourne pratiquement toute sa vie. La plupart des livres à l'action rapide et violente de cet écrivain préoccupé par les problèmes moraux ou psychologiques, sont situés en Irlande du Nord (On the Night of the Fire, 1939 ; The Sound of Water, 1940 ; Give us the World, 1941 ; Music in the Park, 1942 ; Sous la menace, 1944 ; L?Étoile du berger, 1946 ; Brume sur les eaux, 1948 ; Julius Penton. Magician, 1951 ; Ambush for a Hunter, 1952). Le plus célèbre d?entre eux, Huit heures de sursis (1945), retrace les dernières heures dans Belfast, d'un révolutionnaire irlandais grièvement blessé, à la fois recherché par ses amis et traqué par la police anglaise. Carol Reed en donna une superbe version filmée en 1947 avec James Mason.
 
? Sous la menace (On the Edge of the Sea, 1944), roman, traduit de l'anglais par Léo Duval. [Paris], Éditions Hachette, « L?Énigme », 1948, 254 p., épuisé.
 
? Huit heures de sursis (Odd Man Out, 1945), roman, traduit de l'anglais par Roger Gay-Lussac et Armand Rio. [Paris], Éditions Hachette, « Grands romans étrangers », 1948, 1950, 224 p., épuisé.
 
? L?Étoile du berger (A Flask for the Journey, 1946), roman, traduit de l'anglais par Colette Proust. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, « Traduit de », 1949, 368 p., épuisé.
 
? Brume sur les eaux (Mist on the Water, 1948), roman, traduit de l'anglais par Emy Molinié. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, « Traduit de », 1950, 300 p., épuisé.

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Proust, toujours vivant

    On n’en finit jamais avec Proust. “A la recherche du temps perdu” continue de susciter de nombreux commentaires et interprétations comme si cette oeuvre majeure de la littérature était inépuisable et d’une inlassable modernité. A l’occasion du centenaire du prix Goncourt attribué à “A l’ombre des jeunes filles en fleurs” en Décembre 1919, plusieurs publications témoignent de cette passion sans cesse renouvelée pour la cathédrale proustienne.

    13 juin 2019

    >> Lire la suite

Facebook