Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

CRONIN, Anthony

(Comté de Wexford, 1928 ? ). Études à University College, Dublin. Figure de la bohême littéraire dublinoise des années quarante, familier de Brendan Behan, Patrick Kavanagh et Flann O?Brien, il a consacré une part importante de son activité à la critique littéraire dans The Bell, Times and Tides, The Irish Times et bien d?autres journaux. Il a écrit des romans plus ou moins autobiographiques (The Life of Riley, 1964 ; Identity Papers, 1979) et raconté ses souvenirs dans Dead As Doornails (1976). Il a également publié des recueils de poèmes (Collected Poems 1950-1973, 1973 ; R.M.S Titanic, 1980 ; New and Selected Poems, 1982 ; Letters to an Englishman, 1985 ; La Fin du monde moderne, 1989 ; Relationships, 1992 ; The Minotaur, 1999), des ouvrages critiques (A Question of Modernity, 1966 ; Heritage Now. Irish Literature in the English Language, 1982 ; An Irish Eye. Vieupoints, 1985) et des biographies de Flann O?Brien (No Laughing Matter, 1989) et de Samuel Beckett (The Last Modernist, 1997).
 
ANTHOLOGIES / REVUES : Poèmes dans Anthologie de la poésie irlandaise du XXe siècle, Verdier, 1996.
 
? La Fin du monde moderne (The End of the Modern World, 1989), poèmes, traduction collective de l'anglais revue et complétée par Pascale Guibert. [Grâne], Éditions Créaphis, « Les Cahiers de Royaumont » n° 3 (nlle série), 1995, 48 p., 9.91 ?.

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Proust, toujours vivant

    On n’en finit jamais avec Proust. “A la recherche du temps perdu” continue de susciter de nombreux commentaires et interprétations comme si cette oeuvre majeure de la littérature était inépuisable et d’une inlassable modernité. A l’occasion du centenaire du prix Goncourt attribué à “A l’ombre des jeunes filles en fleurs” en Décembre 1919, plusieurs publications témoignent de cette passion sans cesse renouvelée pour la cathédrale proustienne.

    13 juin 2019

    >> Lire la suite

Facebook