Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

CHEYNEY, Peter

(?, 1896 ? Londres, 1951). Pseudonyme de Reginald Evelyn Peter Southouse Cheney. Il est né de parents irlandais, mais, selon les dictionnaires, soit dans le comté de Clare, soit à Londres, dans l?East End. Acteur de théâtre sous le nom d?Hector Stuart, plusieurs fois blessé pendant la Première Guerre mondiale, il quitte l?armée avec le grade de capitaine. Il devient bookmaker, puis s?associe avec un inspecteur chef pour fonder une agence de police privé. Durant cette période, il publie deux recueils de poèmes et écrit des articles et quelques nouvelles dans divers journaux. En 1936, il publie son premier roman Cet homme est dangereux (This Man is Dangerous), où apparait Lemmy Caution, agent du FBI, popularisé par Eddie Constantine dans les films de Bernard Borderie. Après deux aventures de son héros, La Môme vert-de-gris (Poison Ivy, 1937) et Les Femmes s?en balancent (Dames Don?t Care, 1937, il crée, dans Le Bourreau est pressé (The Urgent Hangman, 1938), le privé Slim Callaghan. Par la suite, il a publié une cinquantaine de romans policiers et d?espionnage, ainsi qu?une dizaine de recueils de nouvelles, pour la plupart traduits en français, dans les collections spécialisées (« Série Noire », « Poche Noir » et « Carré Noir » Éditions Gallimard ; « Le Masque » et « Club des Masques », Librairie des Champs-Élysées ; « Livre de poche. Policier », Éditions Hachette ; « Un Mystère » et « Omnibus », Presses de la Cité ; « Le Lynx », Éditions Tallandier ; Éditions Pygmalion ; Éditions Slatkine).

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Proust, toujours vivant

    On n’en finit jamais avec Proust. “A la recherche du temps perdu” continue de susciter de nombreux commentaires et interprétations comme si cette oeuvre majeure de la littérature était inépuisable et d’une inlassable modernité. A l’occasion du centenaire du prix Goncourt attribué à “A l’ombre des jeunes filles en fleurs” en Décembre 1919, plusieurs publications témoignent de cette passion sans cesse renouvelée pour la cathédrale proustienne.

    13 juin 2019

    >> Lire la suite

Facebook