Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

CARY, Joyce

(Derry, 1888 ? Oxford, 1957). [Arthur] Joyce [Lunel] Cary. Afin d'apprendre à peindre, il séjourne à Paris en compagnie de J. Middleton Murry puis suit les cours de l'école des Beaux-Arts d'Edimbourg pour finalement étudier le droit à Trinity College, Oxford. En 1912, il sert comme infirmier aux côtés des Monténégrins qui guerroyaient contre les Turcs. L'année suivante, il part en Afrique où il exerce d'importantes fonctions dans l?administration britannique ; il est grièvement blessé au Cameroun au début du premier conflit mondial. De retour en Angleterre en 1920, il s'installe à Oxford et commence sa carriere littéraire en publiant le premier d'une série de quatre romans africains, Aissa Saved (1932), suivi de An American Visitor (1933), The African Witch (1936) et Missié Johnson (1939). Après trois livres d'inspiration différente (Castle Corner, 1938 ; Charley Is My Darling, 1940 ; A House of Children, 1941) et des essais politiques (Power Man, 1939 ; The Case for African Freedom, 1941), il entreprend sa célèbre trilogie consacré au personnage de Gulley Jimson (Sara, 1941 ; Le Grand chemin, 1942 ; La Bouche du cheval, 1944), qui, à travers des épisodes burlesques, pathétiques et dramatiques, offre un remarquable tableau de la vie anglaise depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à la veille de la Deuxième Guerre mondiale. Après plusieurs romans qui baignent tous dans cette atmosphère, Climats de lune (1946), Une joie terrible (1949), situé dans les milieux littéraires de cette époque, son ?uvre au registre exceptionnellement varié, s'achève par la publication d'une seconde trilogie, chevauchant la première en couvrant soixante ans de l'évolution récente du pays, La Gracieuse prisonnière (1958), Except the Lord (1953) et Not Honour More (1955). Après sa mort paraissent un volume de conférence (Art and Reality, 1958), un roman (The Captive and the Free (1959), un recueil de nouvelles (Spring Song, 1960) et une autobiographie (Mémoir of the Bobotes, 1960).
 
? Missié Johnson (Mister Johnson, 1939), roman, traduit de l'anglais par Yvonne Davet. [Paris], Éditions Plon, « Feux croisés », 1953, 324 p., épuisé ; réédition : [Paris], U.G.E. (Union générale d'éditions), « 10-18. Domaine étranger » n° 1763, 1986, 324 p., épuisé.
 
? Sara (Herself Surprised, 1941), roman, traduit de l'anglais par Yvonne Davet. [Paris], Éditions Plon, « Feux croisés », 1954, 320 p., épuisé ; réédition : [Paris], U.G.E. (Union générale d'éditions), « 10-18. Domaine étranger » n° 1761, 1986, 320 p., épuisé.
 
? Le Grand chemin (To Be a Pilgrim, 1942), roman, traduit de l'anglais par Madeleine Lebettre-Laporte. [Paris], Éditions Albin Michel, 1949, 464 p., épuisé.
 
? La Bouche du cheval (The Horse?s Mouth, 1944), roman, traduit de l'anglais par Madeleine Lebettre-Laporte. [Paris], Éditions Albin Michel, 1954, 446 p., épuisé.
 
? Climats de lune (The Moonlight, 1946), roman, traduit de l'anglais par Denise Meunier. [Paris], Éditions Plon, « Feux croisés », 1949, 368 p., épuisé ; réédition : [Paris], U.G.E. (Union générale d'éditions), « 10-18. Domaine étranger » n° 1762, 1986, 368 p., épuisé.
 
? Une joie terrible (A Fearful Joy, 1949), roman, traduit de l'anglais par Denise Van Moppes. [Paris], Éditions Albin Michel, 1952, 480 p., épuisé.
 
? La Gracieuse prisonnière (Prisoner of Grace, 1952), roman, traduit de l'anglais par Denise Van Moppes. [Paris], Éditions Albin Michel, 1958, 398 p., épuisé.

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >