Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BARRY, Sebastian

(Dublin, 1955 ? ). Fils de l?actrice Joan O?Hara, neveu de la chanteuse Mary O?Hara, marié à l?actrice Alison Deegan. Après ses études (Catholic University School ; Trinity College, Dublin), voyage à l?étranger. Auteur de cinq romans (Macker?s Garden, 1982 ; Time out of Mind et Strappado Square, 1983 ; The Engine of Owl-Light, 1987 ; Les Tribulations d?Eneas McNulty, 1998), de deux recueils de poèmes (The Water-Colourist, 1983 ; The Rhetorical Town, 1985), de nouvelles et de livres pour enfants (Elsewhere, 1985), il a remporté de grands succès avec ses pièces de théâtre (Boss Grady?s Boys, 1988 ; Prayers of Sherkin, 1990 ; White Woman Street, 1992 ; The Only True History of Lizzie Finn, 1995 ; Le Régisseur de la Chrétienté, 1995 ; Our Lady of Sligo, 1998).

ANTHOLOGIES / REVUES : Théâtre : extraits de Les Fistons (Boss Grady?s Boy, 1988), traduit de l?anglais et présenté par Émile-Jean Dumay, dans Les Cahiers de la Maison Antoine Vitez n° 2, 1996 et dans Anthologie du théâtre irlandais d?Oscar Wilde à nos jours, Presses universitaires de Caen, 1998 ; extrait de Le Régisseur de la Chrétienté (1995), traduit de l?anglais par Jean-Pierre Richard, dans Les Cahiers de la Maison Antoine Vitez n° 2, 1996.

? Le Régisseur de la Chrétienté (The Steward of Christendom, 1995), théâtre, traduit de l?anglais par Jean-Pierre Richard. [Paris], Éditions Théâtrales, « Répertoire contemporain » / S.A.C.D., 1996, 80 p., 10.98 ?

? Les Tribulations d?Eneas McNulty (The Whereabouts of Eneas McNulty, 1998), roman, traduit de l?anglais par Robert Davreu. [Paris], Éditions Plon, « Feux croisés », 1999, 300 p., 24.24 ?.

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Proust, toujours vivant

    On n’en finit jamais avec Proust. “A la recherche du temps perdu” continue de susciter de nombreux commentaires et interprétations comme si cette oeuvre majeure de la littérature était inépuisable et d’une inlassable modernité. A l’occasion du centenaire du prix Goncourt attribué à “A l’ombre des jeunes filles en fleurs” en Décembre 1919, plusieurs publications témoignent de cette passion sans cesse renouvelée pour la cathédrale proustienne.

    13 juin 2019

    >> Lire la suite

Facebook