Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

COUTINHO, Sonia

 [BRÉSIL] (Itabuna, État de Bahia, 1939 – Rio de Janeiro, 2013). Sônia Walkíria de Sousa Coutinho. Fille du poète Nathan Coutinho. Journaliste et traductrice d’auteurs anglo-saxons, elle a publié des nouvelles, des romans et des essais. Elle a reçu par deux fois la plus prestigieuse récompense littéraire brésilienne, le prix Jabuti : en 1979 pour Os Venenos de Lucrécia, et en 1999 pour Les Seins de Pandora (Os Seios de Pandora).

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* « Naissance d’une femme », extrait de Nascimento de uma mulher (1971), traduit du portugais (Brésil) par Armelle Le Bars Poupet, dans La Postmodernité au Brésil, Vericuetos, 1998.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN — Les Seins de Pandora (Os seios de Pandora. Uma aventura de Dora Diamante,1999), roman, traduit du portugais (Brésil) par Régina Antunes-Meyerfeld et Didier Meyerfeld. [Paris], Éditions Ipagine, 2014, 192 pages.

Une journaliste mène l’enquête sur la mort suspecte d’une de ses amies d’enfance. Au-delà du simple « polar », dont la technique est ici tout à fait maîtrisée, ce roman opère une véritable plongée dans l’atmosphère et la vie de Rio de Janeiro, et entraîne ses lecteurs dans le Brésil profond, la toute puissante présence des grandes familles et la prégnance des croyances venues du fonds des âges. (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook