Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

 [BRÉSIL] (Curral del rei, Belo Horizonte, État du Minas Gerais, 1895 – 1951). Salisbury Galeão Coutinho ; il a utilisé le pseudonyme João sem Terra. Mort dans un accident d’avion. Journaliste, directeur de O Tempo à São Paulo, poète (Parque Antigo, 1920), nouvelliste (O Semeador de Pecados, 1922) et romancier (Memórias de Simão, o Caolho, 1937 ; O Último dos Morungabas, 1944 ; Confidências de Dona Marcolina, 1949, etc.).

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* « L’homme à qui l’on donna un porcelet » (« O homem que ganhou um leitão », 1949), traduit du portugais (Brésil) par Jacqueline Penjon et al, dans Contes et chroniques dexpression portugaise, « Pocket », n°2216, 1986, 2004.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook