Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

[BRÉSIL] (Rio de Janeiro, 1940). Diplomate, poétesse et nouvelliste. Regina Célia Colônia a passé son enfance dans divers pays du sous-continent américain, suivant ses parents qui vécurent plusieurs années auprès de peuples amérindiens des Andes, du Chaco et d’Amazonie. C’est dans cette expérience de vie, qu’elle devait renouveler à l’âge adulte, cette fois parmi les Indiens du Brésil, que Colônia a puisé l’immémoriale modernité d’inspiration de Sumaymana (1974), recueil unique aussi bien dans son œuvre d’écrivain – elle a donné par ailleurs deux volumes de nouvelles et de contes (Cançáo para o totem, 1975 ; Os leós da Luziânia, 1985) –, que sans équivalent dans le panorama de la poésie brésilienne. Paru voici tout juste quarante ans, il a été salué par les deux figures tutélaires de la poésie nationale, Carlos Drummond de Andrade et Joao Cabral de Melo Neto. Le titre quechua du livre en résume l’objet principal, à savoir la quête d’une souveraine beauté. En effet Sumaymana peut se traduire par « Beau suprême ». Tissé de poèmes tantôt secrets et brefs, puis parcouru d’un souffle plus ample figurant un « chant général » précolombien, l’ensemble illustre une noblesse d’âme de haute lignée. Au moment où, dans le silence assourdissant d’une barbarie d’indifférence, la « question indienne » atteint au Brésil un seuil critique, il nous a semblé urgent de donner à lire la célébration d’une beauté dont la force n’a d’égale que la douceur. Regina Célia Colônia a joint à son livre, pour éclairer le lecteur non averti, un glossaire détaillé et complet. (Présentation de l'éditeur)

 

ISBN 9791091902182 — Sumaymana (Sumaimana, 1974). Édition bilingue, poèmes, traduits du portugais (Brésil) par Max de Carvalho. [Paris], Éditions Fario, 2015, 84 pages.

« Dans ses poèmes inspirés par la culture indienne d’Amérique du Sud, Regina Célia Colônia réussit ce prodige de simplicité : traduire une part impondérable de modernité en remontant un cours immémorial. » (Max de Carvalho)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Huysmans et les écrivains "fin-de-siècle"

    On désigne par l’expression “fin de siècle” des mouvements culturels et artistiques français comme le symbolisme, le décadentisme ou encore l’Art nouveau émergeant à la fin du XIXe siècle. Ce que l’on peut nommer comme un esprit ou une sensibilité commune fait souvent référence aux marqueurs culturels qui ont été reconnus comme prégnants au début des années 1880 et 1890, notamment l’ennui, le cynisme, un sentiment de finitude et une forme de mélancolie engendrées par les angoisses lié au progrès technique.

    30 novembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook