Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

COELHO NETO

 [BRÉSIL] (Caxias, État du Maranhão, 1864 – Rio de Janeiro, 1934). Henrique Maximiano Coelho Neto, il a également utilisé divers pseudonymes : Anselmo Ribas, Caliban, Puck, Charles Rouget, Demonac, N, Blanco Canabarro, Ariel, Henri Lesongeur, Coelho Nova. Né d’un père portugais et d’une mère indienne. Poète, romancier, auteur dramatique, journaliste, enseignant et homme politique. Doué d’une imagination puissante, maître d’un vocabulaire d’une rare richesse, il fut un éblouissant prosateur. Il incarnera pendant un demi-siècle avec sa nombreuse production la culture officielle nationale : plus de sept cents nouvelles, une vingtaine de romans, une cinquantaine de pièces de théâtre, des centaines de chroniques, d’innombrables textes critiques, des conférences et des mémoires. Détesté ou admiré pour ce qu’il représentait il est, avec Euclides da Cunha et Rui Barbosa l’une des trois grandes figures de la scène prémoderniste brésilienne.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Anthologie des poètes brésiliens, 1912.

* « Les pigeons » (« Os Pombos », 1895), nouvelle traduite du portugais (Brésil) par Philéas Lebesgue et Pierre-Manoel Gahisto, dans Les Mille nouvelles nouvelles n°16, Paris, La Renaissance du livre, mai 1911.

* « Les vieux », nouvelle traduite du portugais (Brésil) dans les Œuvres libres n°89, Paris, A. Fayard, 1929.

* « Firmo le bouvier » (« Os Firmo, o vaqueiro »), nouvelle extraite du recueil Sertão (1896), traduite du portugais (Brésil) par Luiz Annibal Falcão, dans Anthologie de quelques conteurs brésiliens, Éditions du Sagittaire, 1939.

 

LIVRES (Traductions françaises)

Macambira (O Rei Negro, romance bárbaro, 1914), roman, traduit du portugais (Brésil) par Philéas Lebesgue et Pierre-Manoel Gahisto. [Paris], L’Édition Française illustrée, 1920, 284 pages, épuisé.

 

Mano (Mano, 1924), récit autobiographique, traduit du portugais (Brésil) par Georgina Lopes. [Paris], Éditions Roberto Correa, 1929, 166 pages, épuisé.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Balades archéologiques

    Ce sont deux disciplines, l’archéologie et la paléontologie, qui explorent notre passé le plus lointain et les traces laissées au fil des siècles et des millénaires, d’un côté par l’activité humaine sous toutes ses formes, de l’autre par les organismes vivants, des plus microscopiques aux plus imposants. Deux aventures dans les tréfonds de l’Histoire qui alimentent toutes sortes de récits, des plus scientifiques aux plus imaginaires, et ne manquent pas d’entrainer le lecteur en témoin privilégié.

    23 octobre 2020

    >> Lire la suite

Facebook