Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

CARRERO, Raimundo

[BRÉSIL] (Salgueiro, État de Pernambouc, 1947). Il a travaillé pendant plus de vingt-cinq ans comme journaliste au journal Diario de Pernambuco, à la radio et à la télévision, après avoir été critique littéraire dans diverses publications nationales. Dans les années 1970, il a participé activement au mouvement artistique Armorial, créé par l’écrivain et dramaturge Ariano Suassuna, qui mêlait les arts littéraires, plastiques, scénographiques, etc., en visant « l’exaltation et la diffusion de la culture nordestine du Brésil ». Il a publié plus d’une quinzaine d’ouvrages : As sombrias ruínas da alma ; Os segredos da ficção ; Bernarda Soledade, tigresse du Sertão (A história de Bernarda Soledade. A tigre do sertão, 1975) ; As sementes do sol. O semeador (1981) ; A dupla face do baralho. Confissões do comissário Félix Gurgel (1984) ; Ombre sévère (Sombra severa, 1986) ; Maçã agreste (1989) ; Sinfonia para vagabundos (1992) ; Extremos do arco-íris (1992) ; Somos pedras que se consomem (1995) ; Minha alma é irmã de Deus (2010).

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN — Bernarda Soledade, tigresse du Sertão (A história de Bernarda Soledade. A tigre do sertão, 1975), roman, traduit du portugais (Brésil) par Hubert Tezenas ; illustrations de Fernando Vilela. [Paris], Éditions Anacaona, « Terra », 2014, 160 pages.

Ce roman situé dans le sertão du Nordeste du Brésil, se déroule sur une seule nuit de tempête, avec des flash-backs relatant les événements des années antérieures. La fazenda Puchinãnã, spécialisée dans le dressage de chevaux sauvages, est en pleine décadence. La maison de maître est envahie de plantes rampantes et tout le personnel a fichu le camp, ne laissant sur place que trois femmes. Mais quelles femmes ! Un roman épique, avec vengeances, embuscades, batailles de bandes rivales armées jusqu’aux dents, luttes pour le pouvoir et le contrôle des territoires. Un western brésilien, avec une touche de réalisme magique… Les obsessions de Raimundo Carrero – désir, remords, trahison, vengeance, mort et religion – sont bien présentes dans ce premier roman. On ressent dans cette œuvre matricielle, écrite en cinq jours, l’influence faulknérienne et le poids des traditions régionalistes du Nordeste brésilien. (Présentation de léditeur)

 

ISBN — Ombre sévère (Sombra severa, 1986), roman, traduit du portugais (Brésil) par Hubert Tezenas ; illustrations de Fernando Vilela. [Paris], Éditions Anacaona, « Terra », 2015, 160 pages.

Abel, Sara et Judas assouvissent leurs pulsions malsaines avec mauvaise conscience dans un univers mêlant références chrétiennes et païennes. Partagés entre désir et remords, ils donnent à réfléchir sur l'origine du mal.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook