Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

CANDIDO, Antonio

 [BRÉSIL] (Rio de Janeiro, 1918). Antônio Melo e Souza Cândido. Directeur-fondateur de la revue Clima (1941-1944), l’un des plus grands critiques brésiliens contemporains (Formação da literatura brasileira, 1959). Prix Camões en 1998.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* « Nature, éléments et trajectoire de la culture brésilienne », dans Terzo Mundo e comunità sociale, Florence, Marzorati, 1967.

* « Inquiétudes dans la poésie de Carlos Drummond de Andrade », dans Cahiers des Amériques latines n°1, Paris, 1968.

* « Littérature et sous développement », traduit du portugais (Brésil) par Claude Fell, dans Cahiers dhistoire mondiale, Paris, Unesco, vol. XII, n°4, 1970 (repris dans LEndroit et lenvers, 1995).

* « Le roman du roman brésilien », extraits de l’intervention d’Antônio Cândido lors du Congrès sur la “Nouvelle littérature latino-américaine”, choisis et présentés par Ugné Karvalis, traduit du portugais (Brésil) par Michel Trichet, dans le Magazine littéraire n°187, septembre 1982.

* « Jean Maugüe, un obscur éclat », traduit du portugais (Brésil) par Pierre Rivas, précédé de « Maîtres et éveilleurs », par Pierre Rivas, dans Europe n°919-920, 2005.

* Voir également : Machado de Assis, La Montre en or, précédé de « Machado de Assis : schéma », par Antônio Cândido, A-M. Métailié, 1987 ; 1998 / Carlos Drummond de Andrade, Conversation extraordinaire avec une dame de ma connaissance, suivi de « Drummond prosateur », par Antônio Cândido, A-M. Métailié, 1985 / Sérgio Buarque de Holanda, Racines du Brésil, préface de Antônio Cândido, Éditions Gallimard, 1998.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]LEndroit et lenvers. Essais de littérature et de sociologie, sélection et présentation par Howard S. Becker, traduit du portugais (Brésil) par Jacques Thiériot. [Paris], Éditions A-M. Métailié, « Leçons de choses » / Collection Unesco d’œuvres représentatives, 1995, 272 pages.

[Contient plusieurs études sur la littérature brésilienne : « Dialectique du “malandresque” » [sur le roman de Manuel Antônio de Almeida, Mémoires dun sergent de la milice], essai publié en 1970, recueilli dans O discurso e la citade (1993) ; « Schéma de Machado de Assis », conférence de 1968, recueillie dans Vários escritos (1970) ; « Littérature et sous développement », essai publié en 1970, recueilli dans A educação pela noite e outros ensaios (1989)].

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook