Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

CAMPOS, Augusto de

 [BRÉSIL] (São Paulo, 1931). Augusto Luís Browne de Campos. Animateur des revues Noigandres (1952) et Invenção (1962-67), il fut l’un des initiateurs du concrétisme en compagnie de son frère Haroldo et de Décio Pignatari. Avec eux, il publie en 1958 le manifeste « Plano-piloto para a poesia concreta », suivi de Teoria da poesia concreta, 1965 (2°éd. augmentée, 1975 ; 3°éd., 1987). Outre des recueils de poèmes (O rei menos o reino, 1951 ; Viva Vaia. Poesia 1949-1979, 1979 ; Despoesia, 1979-1993, 1994), des essais critiques et théoriques, on lui doit de nombreuses traductions de poètes (seul ou en collaboration avec son frère), depuis les troubadours provençaux, les baroques allemands, les métaphysiques anglais, les symbolistes français, jusqu’à l’avant-garde russe Maïakovski, Khlebnikov), Joyce, Gertrude Stein, Cummings, Pound, etc.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Approches ; Cahiers de LHerne ; Change ; Docks ; America libre, Éditions Seghers, 1976 ; Banana Split n°23-24, 1988 ; Biennale internationale des poètes en Val de Marne n°14, 1995 ; Alire-Doc(k)s, série 3, 13-16, 1997 (+ CD-ROM) ; Web Doc(k)s, série 3, 21-24, 1999 (+ CD-ROM) ; IF n°15, 1999 ; Cahier du refuge n°98, 2001 ; La Poésie brésilienne aujourdhui, Éditions Le Cormier, 2011

* Augusto de Campos, Haroldo de Campos, Décio Pignatari, « Plan pilote pour la poésie concrète » (Plano-piloto para a poesia concreta), manifeste publié dans Noigandres n°4, 1958, traduit du portugais (Brésil) par Michel Riaudel, dans Modernidade, Paris, 1987.

* « Le coup de dés de Finnegans Wake », extrait d’un essai paru dans le supplément littéraire de O Estado de São Paulo, le 29 novembre 1958, traduit du portugais (Brésil) par Isabelle Meyreles, dans Europe n°657-658, 1984.

* « Remarques sur la traduction d’Elegy. Going to Bed de John Donne », propos recueillis et traduits par Inês Oseki-Dépré, dans Action poétique n°155, 1999.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]Anthologie / Despoesia. Édition bilingue, traduit du portugais et préfacé par Jacques Donguy. [Paris], Éditions Al Dante, 2002, 128 pages, illus.

[Contient : Poètemoins (Poetamenos, 1953) ; Bestiaire pour basson et œsophage (Bestiáro para fagote e esôfago, 1955) ; Œufnoyau (O novelo ovo ovo eio, 1954-1960) ; Cité issue luxe (Citade alaso luxo, 1963-1965) ; Popcrets (Pocretos, 1964-1966) ; Équivocables (Equivocábulos, 1970) ; Imagénigmes (Enigmagens, 1973-1978) ; Stélegrammes (Stelegramas, 1975-1978) ; Tout à été dit (Tudo está dito, 1974) ; Expoèmes (Expoemas, 1983-1984) ; Sos (Sos, 1983).

 

ISBN [FICHE LIVRE]Poètemoins traduit du portugais et préfacé par Jacques Donguy. Les Presses du réel, 2011, 208 pages.

L’anthologie bilingue Poètemoins d’Augusto de Campos regroupe un choix de poèmes à partir de ses trois recueils Viva Vaia (Viva Vivant), Despoesia (Dépoésie) et Nao Poemas (Non Poèmes), des mythiques Poetamenos de 1953 à ses dernières créations.

L’ouvrage commence (couverture) par un hommage à Mallarmé, l’hologramme Poema Bomba, à partir d’une phrase citée par Sartre : « Il n’y a pas d’autre bombe qu’un poème » et se termine par une phrase de Mallarmé mise en page typographiquement à la manière concrétiste : « Des contemporains ne savent pas lire », en réponse à un reproche d’obscurité qu’on lui faisait. Cette traduction des principaux poèmes d’Augusto de Campos, le poète de São Paulo à l’origine en 1953, avec le poète suisse Eugen Gomringer, du mouvement international de la Poésie Concrète, a été réalisée à partir notamment des derniers recueils parus au Brésil, dont Não, Non.

Les derniers poèmes (notamment présentés dans le cadre de la 11e Biennale de Lyon) sont en fait des fichiers informatiques conçus comme des œuvres. La question posée est celle de la modernité en écriture. Augusto de Campos nous renvoie à cette modernité initiée en France par le Coup de Dés de Mallarmé ou les Idéogrammes lyriques d’Apollinaire. Un poème pose la question de la post avant-garde : Pós-tudo, Post-tout. Avec le mot « MUDO », à la fois « je change » et « muet ». L’usage de l’ordinateur comme médium ouvre de nouvelles possibilités à cette avant-garde. Ce qui n’empêche pas le livre, comme en témoigne cet objet, impossible à réaliser sans l’ordinateur. (Présentation de léditeur)

 

SUR L’AUTEUR

* Le Cahier du Refuge n°98. [Marseille], cipM, 2001. [Exposition sur la Poèsie concrète brésilienne (7 septembre – 20 octobre 2001), avec un historique du mouvement et une présentation de Augusto de Campos par Jacques Donguy].

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Homère, notre contemporain

    On n’en finit jamais avec Homère. Composées au VIIIè siècle avant notre ère, l’Iliade et l’Odyssée continuent de susciter de nouvelles traductions et des interprétations toujours renouvelées n’épuisant pas le sens et la richesse du texte homérique. De nombreux ouvrages témoignent de cette actualité d’Homère dont on ne cesse de découvrir de nouveaux visages qui entrent en résonance avec notre actualité.

    24 octobre 2019

    >> Lire la suite

Facebook