Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

 [BRÉSIL] (Niterói, État de Rio de Janeiro, 1917 – Rio de Janeiro, 1997). Antônio Carlos Calado. Grand journaliste progressiste, comme en témoignent, avant le coup d’État militaire de 64, ses chroniques sur le Nordeste, sur les ligues paysannes et son livre Tempo de Arraes (1964), il a rénové la littérature engagée avec maîtrise et audace, passant au fil des années à un plus vaste humanisme désenchanté et ironique (Assunção de salviano, 1954 ; Mon pays en croix / Quarup, 1967 ; Bar Don Juan, 1971 ; Reflexos do baile, 1977 ; Concerto carioca, 1985 ; Memórias de Aldenham House, 1989). Dans Sempreviva (Sempreviva, 1980), roman baroque et lyrique d’une grande ambition, il a su réaliser une œuvre « totale », un grand opéra du Brésil, un drame œdipien sur la relation, salvatrice /castratrice, à la terre-mère. On lui doit aussi une dizaine de pièces de théâtre depuis 1951 (O figado de Prometeu), pusieurs livres de reportages (Esqueleto na Lagoa Verde, 1953 ; Vietnã do Norte, 1977) et des nouvelles (O homen cordial e outras histórias, 1994).

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* « Les ligues paysannes du Nord-Est brésilien », sans nom de traducteur, dans Les Temps Modernes n°178, février 1961.

* « Écrivains engagés », traduit du portugais (Brésil) par Henri Raillard, dans le Magazine littéraire n°187, septembre 1982.

* Entretien (propos recueillis par Clélia Pisa), dans La Quinzaine littéraire n°484, 1987.

* « Le dernier individu de la tribu Rondon Villas-Boas » (« O Último Indivíduo da Tribo Rondon-Vilas Boas »), nouvelle extraite du recueil O homen cordial e outras histórias (1994), traduite du portugais (Brésil) par Jacques Thiériot, dans Le Serpent à plumes n°25, 1995.

* « Souvenirs de dona Inácia » (« Lembranças de Dona Inácia »), nouvelle extraite du recueil Missa do Galo. Variações sobre o mesmo tema (1977), traduite du portugais (Brésil) par Jacques Thiériot, dans Contes de Noël brésiliens, Éditions Albin Michel, 1997.

 

LIVRES (Traductions françaises)

Mon pays en croix (Quarup, 1967), roman, traduit du portugais (Brésil) par Conrad Detrez. [Paris], Éditions du Seuil, 1971, 432 pages, épuisé.

 

Sempreviva (Sempreviva, 1981), roman, traduit du portugais (Brésil) par Jacques Thiériot. [Paris], Éditions Presses de la Renaissance, « Les romans étrangers », 1985, 314 pages, épuisé.

 

Expédition Montaigne (A expedição Montaigne, 1982), roman, traduit du portugais (Brésil) par Jacques Thiériot. [Paris], Éditions Presses de la Renaissance, « Les romans étrangers », 1989, 144 pages, épuisé.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée d'hiver

    La rentrée hivernale se veut plus concentrée du point de vue de la production que celle de septembre, déjà nettement en retrait par rapport aux années précédentes. Qu’ils scrutent l’intime ou s’emparent d’une période du passé, les écrivains contemporains affichent toujours une belle ambition littéraire qui donne au lecteur le plaisir renouvelé de découvrir de nouvelles voix ou de retrouver certaines déjà plus familières et consacrées.

    6 janvier 2020

    >> Lire la suite

Facebook