Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BUSTAMANTE, Nilton

 [BRÉSIL] (São Paulo, 1958). Poète, parolier et nouvelliste (Retorno, 1998), il a travaillé sur plusieurs spectacles musicaux et collaboré avec divers compositeurs de musique brésiliens.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN — Le Chant du silence (O Canto do Silêncio, 2000), traduit du portugais (Brésil). [Montigny-le-Bretonneux], Éditions Yvelinédition, « Divine édition », 2012, 128 pages.

Nilton Bustamente nous invite au voyage et à découvrir la beauté de l’Amour qui est au Zénith. Ses mots émouvants et radieux nous incitent à nous interroger sur la beauté, la force, la passion et sur les rêves des êtres humains. Ce pont est un lien entre départ et arrivée, rêve et réalité, silence et complicité. Ce livre est un chant d’amour, où la musique résonne comme des caresses, pour supplanter la douleur, l’adieu. C’est une œuvre accomplie, qui transforme notre champ, notre chant, notre chantier. Il est poésie, parole et musique au même temps qui transpercent nos cœurs. (Diva Pavesi)

 

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook