Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BORTOLOTTO, Mario

 [BRÉSIL] (Londrina, État du Paraná, 1962). Acteur et écrivain : O invasor, l’intrus (2002), Notre vie ne vaut pas une Chevrolet (Nossa Vida Não Cabe Num Opala, 2008), Nove Crônicas para um Coração aos Berros (2012).

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN — Notre vie ne vaut pas une Chevrolet (Nossa Vida Não Cabe Num Opala, 2008), théâtre, traduit du portugais (Brésil) par Luciana Botelho. [Besançon], Éditions Solitaires Intempestifs, « Mousson d’été », 2005, 72 pages.

 Je me souviendrai toujours du robinet qui coulait. Papa a dit que maman avait laissé le robinet ouvert. Elle sen est pas occupée, pas entendu, je sais pas, maman était vachement fière. Papa lui a foutu un coup de pied dans la tête. Maman a pété un câble. Je me souviendrai toujours du robinet qui coulait.

Dans la banlieue de São Paulo, trois frères et une sœur se retrouvent livrés à eux-mêmes. Petits vols, gros casses, règlements de compte, combats de rues et expériences sexuelles s’accumulent à une vitesse folle. C’est ce décor qu’a choisi l’acteur, metteur en scène, poète et romancier brésilien, Mario Bortolotto, pour nous faire part de sa vision d’une jeunesse qui n’a plus rien à espérer. (Présentation de léditeur




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée d'hiver

    La rentrée hivernale se veut plus concentrée du point de vue de la production que celle de septembre, déjà nettement en retrait par rapport aux années précédentes. Qu’ils scrutent l’intime ou s’emparent d’une période du passé, les écrivains contemporains affichent toujours une belle ambition littéraire qui donne au lecteur le plaisir renouvelé de découvrir de nouvelles voix ou de retrouver certaines déjà plus familières et consacrées.

    6 janvier 2020

    >> Lire la suite

Facebook