Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BILAC, Olavo

 [BRÉSIL] (Rio de Janeiro, 1865 – idem, 1918). Olavo Brás Martins dos Guimarães Bilac. Le plus représentatif des poètes parnassiens. Idolâtré de son vivant pour la perfection formelle de ses vers (il fut élu « prince des poètes brésiliens » en 1913), il sera pris comme cible par les modernistes des années 20, qui jugeront la discipline classique de ses poèmes comme la mort de l’inspiration. Outre ses recueils de poèmes, de Poesias (1888) à Tarde (1919), il a publié des volumes de proses, des recueils de ses nombreuses chroniques et de ses conférences (Critica e fantasia, 1904 ; Conferências literárias, 1906 ; Discursos, 1915), ainsi que des œuvres didactiques (Tratado de versificação, 1910 ; Dicionário de rimas, 1913).

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Anthologie des poètes brésiliens, 1912 ; Poèmes du Brésil, Éditions Ouvrières, 1985 ; Anthologie de la poésie brésilienne, Éditions Chandeigne, 1998 ; La Poésie du Brésil. Anthologie bilingue du XVIe au XXe siècle, Éditions Chandeigne, 2012.

* « Le crime » (« O crime »), nouvelle extraite du recueil Crônicas e Novelas (1894), traduit du portugais (Brésil) par Luiz Annibal Falcão, dans Anthologie de quelques conteurs brésiliens, Éditions du Sagittaire, 1939.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook