Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BELLOTTO, Tony

 [BRÉSIL] (São Paulo, 1960). Antonio Carlos Liberalli Bellotto, dit Tony Belloto, star de rock dans son pays, est compositeur et guitariste du groupe Titãs. Il a publié une dizaine de livres : un essai sur la guitare pour la jeunesse (2001), des nouvelles : BR 163 (2001), Os insones (2007) et plusieurs romans, dont les enquêtes du détective Remo Bellini : Bellini e a esfinge (1995), Bellini et le démon(Bellini e o demônio, 1997), Bellini e os espíritos (2005), Bellini e o labirinto (2014).

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]Bellini et le démon (Bellini e o demônio, 1997), roman, traduit du portugais (Brésil) par Sébastien Roy. [Arles], Éditions Actes Sud, 2007, 300 pages.

Fils d’un brillant avocat, le détective Remo Bellini doit résoudre deux affaires insolites : retrouver un manuscrit inédit de Dashiell Hammett et le meurtrier de la belle Silvia Maldini, assassinée dans les toilettes de son collège. Volontiers bougon, maladroit et misogyne, Bellini charrie ses problèmes d’œdipe, sa misère sexuelle, ses frustrations, son blues de « privé » avec beaucoup d’humour et on s’attache autant à l’évolution de l’enquête qu’aux « dommages collatéraux » qu’elle crée dans l’existence du détective, toujours clans l’ombre du jumeau mort, le fils préféré du père. Si ses recherches le mènent parfois à Rio de Janeiro, c’est surtout dans les bas-fonds de São Paulo qu’il opère, se frottant à tous les fléaux de la mégapole brésilienne : solitude, trafic, drogue, prostitution, et à un rythme proprement démoniaque. (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook