Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

[BRÉSIL] (Rio de Janeiro, 1974). Etudes d’histoire à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro. En 2003, il commence à collaborer au site littéraire Paralelos, associé au journal O Globo. Depuis 2006, il tient une chronique dans le cahier bis du journal Tribuna da Imprensa. Une bourse de création littéraire lui permet d’écrire son premier roman, Matacavalos [Tue chevaux], terminé en 2005, mais toujours inédit.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* « Le temps d’avant », dans meeting n°6, « LHistoire ou la Géographie », 2008.

* Texte, dans De lautre côté du vin, ouvrage collectif, meet 2012

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]Jours de Faulkner / Dias de Faulkner, édition bilingue, roman, traduit du portugais (Brésil) par Sebastien Roy ; préface de Patrick Deville ; postface de Manuel da Costa Pinto. [Saint-Nazaire], Meet (Maison des écrivains étrangers et des traducteurs), 2008, 206 pages.

Août 1954, William Faulkner débarque au Brésil, à São Paulo, pour participer à un Congrès international d’écrivains. Dès l’arrivée, il regrette d’avoir accepté le voyage. Pourtant, les autorités de son pays attendent beaucoup de leur grand écrivain, Prix Nobel de littérature, à cette époque où les relations commencent à se tendre entre les États-Unis et une Amérique du Sud trop favorable au communisme. Mais Faulkner, déjouant les attentes, préfère se réfugier dans le whisky et rêver de l’autre Sud, le sien. (Présentation de léditeur)

Lirritation sinsinuait comme un léger mal de tête, sans que le mouvement monotone des hélices, qui laissaient à larrière des moteurs une tache grisâtre, ronde et uniforme, nen fût vraiment la cause. Ce nétait pourtant pas une musique agréable à ses oreilles, au contraire : le bruit entretenait en lui le malaise qui, pour une raison quelconque, rendait plus aiguë la sensation dun subtil décalage dans les phrases échangées à la hâte avec lhôtesse de lair, à qui il renvoyait de temps à autre un solitaire thank you.

Par la fenêtre, on pouvait voir au-dehors un morceau trouble, imprécis, presque tout noir, de paysage ; comme une toile de fond, dont laile et sa paire dhélices auraient été le centre. Vous ne voulez pas vous reposer. Non, vraiment, non. Il remercia pour la deuxième fois lhôtesse de lair qui proposait de laccompagner jusquà la cabine de repos des passagers. Comme elle avançait dun pas très léger, discret, il remarqua la broche dorée sur le chapeau bleu triangulaire, où brillait, au milieu de deux ailes stylisées, le symbole de la compagnie.

Il voulut voir une fois encore, sur la carte fixée un peu plus à lavant, litinéraire tracé entre Lima et Rio de Janeiro, qui conduisait ensuite jusquà São Paulo. Que vaudrait la distance sur la carte si ce nétait quune ligne droite. Elle ne vaudrait pas leffort de se lever pour satisfaire sa curiosité, comme un étudiant heureux de suivre du doigt la ligne tracée, et qui lui semblait à présent inutile. Une droite ne dirait rien de la trépidation, du bruit, du désir soudain de retrouver sa routine, de ne plus sentir comme un poids labsence des colonnes imposantes de sa maison, de la bêtise coutumière des chiens, des livres, du bureau, et de tout le travail décrire ; des siens.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Homère, notre contemporain

    On n’en finit jamais avec Homère. Composées au VIIIè siècle avant notre ère, l’Iliade et l’Odyssée continuent de susciter de nouvelles traductions et des interprétations toujours renouvelées n’épuisant pas le sens et la richesse du texte homérique. De nombreux ouvrages témoignent de cette actualité d’Homère dont on ne cesse de découvrir de nouveaux visages qui entrent en résonance avec notre actualité.

    24 octobre 2019

    >> Lire la suite

Facebook