Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

FERREZ

[BRÉSIL] (São Paulo, 1975). Ferréz, pseudonyme de Reginaldo Ferreira da Silva, écrivain, rappeur et activiste culturel. Depuis 1997, il a publié de la poésie : Fortaleza da Desilusão (1997), des romans : Capão Pecado (2000, 2013), Manuel pratique de la haine (Manual prático do ódio, 2003), Deus foi almoçar (2012), des nouvelles :Ninguém é inocente em São Paulo (2006), des chroniques :Cronista de um tempo ruim (2009) et des livres pour les enfants : Amanhecer Esmeralda (2005), O pote mágico (2012). « Se basant sur des faits et des personnages réels de sa favela, s’imprégnant des thèmes qu’il combat et avec lesquels il cohabite, l’œuvre de Ferréz dénonce le racisme, la pauvreté, la violence et la solitude de l’homme dans la société de consommation. Pour lui, vivre à São Paulo, c’est survivre. Ferréz a créé un nouveau type de littérature, la littérature marginale. Une littérature faite par les exclus pour les exclus en marge du pouvoir central. »

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* «Le bus blanc » (« O ônibus branco. Para jardim comercial») ; « Cœur de mère » (« Coração de mãe ») ; « Liberté » (« Liberdade ») ; « Terre de méchanceté » (« Terra da maldade »), nouvelles traduites du portugais (Brésil) par Paula Anacaona, dans Je suis favela, Éditions Anacaona, 2011.

* « La jambe de Rivelino » ; « 7 à 7 », nouvelles traduites du portugais (Brésil) par Paula Anacaona, dans Je suis toujours favela, Éditions Anacaona, 2014.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN — Manuel pratique de la haine (Manual Pratico do Odio, 2003), roman, préface de Paulo Lins ; traduit du portugais (Brésil) par Paula Anacaona ; photographies d’Alexis Peskine. [Paris], Éditions Anacaona, 2009, 256 pages.

Plongée vertigineuse dans le monde du crime de Sao Paulo. Au Brésil, dans la favela, Régis, Magicien, Lúcio la Foi, Neguinho et Aninha planifient le braquage parfait. Sans perspective de futur, tombés dans l’engrenage cruel de la haine, poussés par une faim ultime, ils tuent, aiment ou meurent dans des proportions démesurées. La violence, hors de contrôle, explose et s’impose dans cette œuvre brute. Entre révolte et faim, dans un univers de l’action et de la réaction, dans un univers primaire de tensions et de peur perpétuelles, les assassinats s’accumulent… Écrit par Ferréz, une des voix marginales les plus prometteuses de la fiction urbaine brésilienne contemporaine et illustré par Alexis Peskine, artiste plasticien franco-brésilien, le Manuel Pratique de la Haine, polar brésilien, original, marginal et vertigineux, révèle sans fard la brutalité des favelas de São Paulo. (Présentation de léditeur)

« Il n’y a pas de héros, pas de méchants, seulement des perdants aux prises avec un jeu sans règle, sans limite et terriblement meurtrier. Ferréz écrit avec la virtuosité des grands romanciers brésiliens. J’aime sa prose, rapide, précise, réaliste et profondément poétique. » (Paulo Lins)

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >