Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

[BRÉSIL] (Papari, État de Rio Grande do Norte, 1810 – Rouen, France, 1885). Nísia Floresta Brasileira Augusta (Dionísia Pinto Faria). Elle a utilisé les pseudonymes de Telesilla et Une Brésilienne. Professeur à Rio de 1838 à 1848, elle effectue de longs séjours en Europe avant de se fixer à Paris. Pionnière du mouvement féministe au Brésil, elle fut une des premières femmes à se battre pour l’abolition de l’esclavage. Elle a collaboré à divers journaux (Brasil Illustrado, O Liberal, Diário de Rio, etc.) et, outre ses ouvrages publiés directement en français, elle a écrit des poèmes et des romans en portugais.

* Éditions françaises au XIXe (toutes épuisées) : Conseils à ma fille (Conselhos a minha filha, 1842), traduit du portugais (Brésil) par Bray de Brayer. [Florene], Imp. Du Monnier, 1859, 52 pages. — Itinéraire dun voyage en France. [Paris], Firmin Didot frères, 1857, 216 pages. — Trois ans en France, suivi de Un voyage en Grèce [Sous le pseudonyme, Une Brésilienne]. [Paris], E. Dentu, vol. 1, 1864, 292 pages, épuisé ; vol. 2, 1872, 358 pages. — Le Brésil, traduit du portugais (Brésil) par Lívia Agusta Gade. [Paris], A. Sagnier, 1871, 52 pages. — Fragments dun ouvrage inédit. Notes biographiques. [Paris], A. Chérié, 1878, 112 pages.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook