Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

GABEIRA, Fernando

[BRÉSIL] (Juiz de Fora, État du Minas Gerais, 1941). Fernando Paulo Nagle Gabeira. Journaliste, il s’engage contre la dictature militaire instaurée en 1964 et participe à la guérilla urbaine. Dans Les Guérilleros sont fatigués (O qué é isso companheiro ?, 1979), il raconte comment il a participé à l’enlèvement de l’ambassadeur des États-Unis à Rio en 1969 et, comment après avoir été emprisonné et torturé, il a été échangé contre l’ambassadeur d’Allemagne (film de Bruno Barreto en 1997). Auteur de nombreux ouvrages (romans, mémoires, nouvelles, essais, témoignages).

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN — Les Guérilleros sont fatigués (O qué é isso companheiro ?, 1979), récit, traduit du portugais (Brésil) par Anne Rumeau. [Paris], Éditions A-M. Métailié, 1980, 1991, 272 pages, épuisé

* Réédition :

ISBN [FICHE LIVRE]Les Guérilleros sont fatigués. [Paris], Éditions A-M. Métailié, « Suites. Suite brésilienne », n°9, 1998, 272 pages.

Par-delà le récit événementiel, Les Guérilleros sont fatigués est un document sans concession qui montre le malentendu parfois tragique entre les intellectuels et la révolution. « Voici, sur le mode de la tendresse et de l’ironie, le récit chatoyant d’un échec historique qui ferme beaucoup de fausses portes et ouvre une vraie belle fenêtre : celle de la lucidité ». (Jorge Semprun) « Roman d’aventures aux couleurs de bande dessinée, autocritique politique. Il y a un peu des deux dans son livre. Et aussi un vrai métier d’écrivain ». (La Croix)

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée d'hiver

    La rentrée hivernale se veut plus concentrée du point de vue de la production que celle de septembre, déjà nettement en retrait par rapport aux années précédentes. Qu’ils scrutent l’intime ou s’emparent d’une période du passé, les écrivains contemporains affichent toujours une belle ambition littéraire qui donne au lecteur le plaisir renouvelé de découvrir de nouvelles voix ou de retrouver certaines déjà plus familières et consacrées.

    6 janvier 2020

    >> Lire la suite

Facebook