Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

[PORTUGAL] (Porto, Portugal, 1744 – Mozambique, vers 1810). Souvent considéré comme un écrivain brésilien. Nommé juge à Vila Rica do Ouro Preto, capitale de Minas Gerais au Brésil, il s’éprend, vers la quarantaine, d’une adolescente de seize ans, Maria Joaquina Doroteia de Seixas Brandão. Accusé de conspiration, il est emprisonné pendant trois ans à Rio puis s’exile au Mozambique en 1791. Son idylle lui inspira les fameux vers de Marilia (Marília de Dirceu, 1792 ; 1799) qui par certains aspects annoncent le romantisme. On lui attribue les Cartas Chilenas, écrites en 1788-89 sous le pseudonyme de Crítilo, satire mordante de l’administration portugaise au Brésil.

* Traductions françaises au XIXe siècles (toutes épuisées) : Marilia (Marília de Dirceu, 1er partie, 1792 ; 2e partie, 1799 ; 3e partie, posth. 1812), poésie, traduit du portugais (Brésil) par Eugène-François Garay de Montglave. S.l., s.n.e., 1824 / [Paris], C. L. F. Panckoucke, Bibliothèque portugaise Warnier, 1825, 192 pages.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Anthologie des poètes brésiliens, 1912 ; Poèmes du Brésil, Éditions Ouvrières, 1985 ; Anthologie de la poésie brésilienne, Éditions Chandeigne, 1998 ; La Poésie du Brésil. Anthologie bilingue du XVIe au XXe siècle, Éditions Chandeigne, 2012.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook