Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

GUIMARAES, Bernardo

[BRÉSIL] (Ouro Preto, État du Minas Gerais, 1825 – idem, 1884). Bernardo Joaquim da Silva Guimarães. Pendant ses études à Rio en pleine fièvre romantique il compose de curieux sonnets « bestialogiques » pré-dadaïstes. Fixé dans sa terre natale, le Minas Gerais, où il occupe des fonctions judiciaires, il écrit de nombreux romans et nouvelles, mêlant l’indianisme et le régionalisme. Le plus connu L’Esclave Isaura (A escrava Isaura, 1875), sorte de Case de loncle Tom brésilienne, traite le thème de la négresse blanche sur fond d’esclavage (plusieurs fois adapté au cinéma et à la télévision). Ses autres romans, hormis la singulière modernité de O seminarista (1872) qui évoque le célibat des prêtres, ont sombré dans l’oubli.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN — LEsclave Isaura (A escrava Isaura, 1875), roman, traduit du portugais (Brésil) par Claude Farny. [Paris], Éditions Robert Laffont, 1986, 200 pages, épuisé.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook