Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

LEMINSKI, Paulo

[BRÉSIL] (Curitiba, État du Paraná, 1945 – idem, 1989). Né d’un père polonais et d’une mère noire, mort d’alcoolisme à l’âge de quarante-quatre ans. Poète, journaliste, parolier, compositeur, sa chanson Verdura (1981) a été interprétée par Caetano Veloso dans l’album Outras Palavras. Il a publié des proses expérimentales (Catatau, 1975), des biographies (Jésus, Cruz e Souza, Bashô, Trotsky), des essais critiques, des traductions de six langues (anglais, espagnol, français, grec, japonais latin : Bashô, Beckett, Fante, Mishima, Jarry, Joyce, John Lennon, Ponge), un livre pour enfants (Guerra dentro da gente, 1986) et plusieurs recueils de poèmes, notamment Polonaises (1980), Caprichos e relaxos (1983), Distraídos venceremos(1986), ainsi que Hai tropikai (1985), avec Alice Ruiz. Plusieurs volumes posthumes ont été publiés, dont celui au titre en français, La vie en close (1991).

« Il a fait librement son miel de la rigueur concrétiste, du désordre tropicaliste, de la condensation du haïkaï, de la popularité non conformiste de la chanson, y fondant sa voix insoumise, ascétique et débridée. La mort a interrompu précocement une vie condamnée, comme il le disait lui-même, à se faire parole et exaltant de plus en plus son vitalisme “ noir ” contre les “ blancs ” systèmes de la raison. » (Pierre Rivas et Michel Riaudel).

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Lettre internationale n°20, 1989 ; Infos Brésil n°40, 1989 ; Europe n°827, 1998 ; La Postmodernité au Brésil, Vericuetos, 1998 ; Action poétique n°155, 1999.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée d'hiver

    La rentrée hivernale se veut plus concentrée du point de vue de la production que celle de septembre, déjà nettement en retrait par rapport aux années précédentes. Qu’ils scrutent l’intime ou s’emparent d’une période du passé, les écrivains contemporains affichent toujours une belle ambition littéraire qui donne au lecteur le plaisir renouvelé de découvrir de nouvelles voix ou de retrouver certaines déjà plus familières et consacrées.

    6 janvier 2020

    >> Lire la suite

Facebook