Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

LINS, Paulo

[BRÉSIL] (Rio de Janeiro, 1958). Journaliste, scénariste et réalisateur (Minha alma, 2000). Écrit à la suite de plusieurs années de recherches sur le crime organisé dans les bidonvilles brésiliens, son roman La Cité de Dieu (Cidade de Deus, 1997) a obtenu un succès considérable et a été traduit en plusieurs langues. Diffusée dans le monde entier, son adaptation cinématographique (réal. Fernando Meirelles, Kátia Lund, 2002), a été suivie d’une série pour la télévision (Citade dos homens (2003). Il a publié un second roman quinze ans plus tard : Depuis que la samba est samba (Desde que o samba é samba, 2012).

 

ANTHOLOGIES / REVUES / PRÉFACES (Traductions françaises)

* Préface : Ferrez, Manuel pratique de la haine (Manual Pratico do Odio, 2003), roman, traduit du portugais (Brésil) par Paula Anacaona, Paris, Éditions Anacaona, 2009.

* « Chronique de deux grandes amours », nouvelle traduite du portugais (Brésil) par Michel Riaudel, dans Brésil 25. Nouvelles 2000-2015, Éditions A.-M.Métailié, 2015.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]La Cité de Dieu (Cidade de Deus, 1997), roman, traduit du portugais (Brésil) par Henri Raillard. [Paris], Éditions Gallimard, « Du monde entier », 2003, 414 pages.

* Rééditions :

ISBN [FICHE LIVRE]La Cité de Dieu. [Paris], Éditions Gallimard, « Folio » n°4157, 2005, 582 pages.

ISBN [FICHE LIVRE]La Cité de Dieu. Un roman et un film présentés par Jean-Jacques Bernard. [Paris], Éditions Gallimard, « Folio cinéma », 2009, 592 pages + DVD : 1.85 – Écran 16/9 compatible 4/3 – Durée : 135 mn. Édition limitée.

Quelque part dans l’inconscient de Rio de Janeiro, loin du Christ rédempteur, des plages de Copacabana et du carnaval, il y a la Cité de Dieu. À travers les destinées éphémères, intenses et violentes de quelques gamins qui tuent comme on s’amuse, Paulo Lins raconte l’histoire sur trois décennies d’une favela gangrenée par les trafics de drogue, la guerre des gangs et la misère humaine. Cet étonnant roman-document a inspiré à Fernando Meirelles un film survolté et bouleversant. Personne ne pourra oublier ces images d’enfants meurtriers ou sacrifiés dont la vie ne vaut rien... (Présentation de léditeur)

« Les nouveaux occupants apportèrent les ordures, les boîtes de conserve, les chiens bâtards, les Échous et les Pombagiras sur des colliers sacrés, les jours de rixes, les vieux comptes à régler, les lambeaux de rage de coups de feu, les nuits pour veiller les cadavres, les marques des crues, les troquets, les marchés du jeudi et du dimanche, les vers rouges dans le ventre des enfants, les revolvers, les représentations dOrichas entortillées autour du cou, les poulets pour les offrandes, les sambas chantées et syncopées, les jeux clandestins, la faim, la trahison, les morts, les christs sur des chaînettes fatiguées, les forrós chauds pour danser, les lampes à huile pour éclairer le saint, les petits fourneaux à charbon, la pauvreté pour vouloir senrichir, les yeux pour ne jamais voir, ne jamais dire, jamais, les yeux et le cran pour faire face à la vie, déjouer la mort, rafraîchir la rage, ensanglanter des destins, faire la guerre et être tatoué. »

 

ISBN [FICHE LIVRE]Depuis que la samba est samba (Desde que o samba é samba, 2012), roman, traduit du portugais (Brésil) par Paula Salnot. [Paris], Éditions Asphalte, 2014,

Rio de Janeiro, années 1920. Dans les ruelles et les bars de l’Estácio se croisent malfrats, immigrés et prostituées. C’est là aussi que s’encanaille la bohème de l’époque, ses poètes, ses musiciens et ses fils de bonne famille déchus. De ce creuset naîtra le plus brésilien des genres musicaux : la samba. Ismael Silva sera l’un des artisans de cette révolution culturelle. Son ami Brancura, proxénète le plus redouté du quartier, rêve lui aussi d’écrire des sambas. Mais sa rivalité avec Sodré, un fils d’immigrés portugais qui a réussi, l’empêche de se consacrer entièrement à l’art. Les deux hommes aiment la même femme, Valdirène, la plus belle et la plus disputée des prostituées de l’Estácio... Paulo Lins nous embarque dans une grande fresque au rythme syncopé, un récit historique, sensuel, spirituel et musical. Depuis que la samba est samba est un voyage au cœur d’une ville, au cœur d’une culture. (Présentation de léditeur)

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >