Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

LYRA, Pedro

[BRÉSIL] (Fortaleza, État du Ceará, 1945). Pedro Vladimir do Vale Lira. Professeur de lettres à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro, il a été professeur invité dans les universités de Lisbonne (1986), Bonn (1987), Grenoble (1989) et Clermont-Ferrand (1993), puis conseiller littéraire aux éditions Topbooks à Rio de Janeiro. Il a publié une quinzaine de livres : des poèmes (premier recueil, Sombras, 1967), des essais sur la poésie et une anthologie critique des poètes de la génération 60 (Sincretismo, 1995).

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Vericuetos n°13, 1997.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]Vision de lêtre / Visão do ser. Anthologie poétique bilingue, traduit du portugais (Brésil) par Catherine Dumas, présentation de Anne-Marie Quint. [Paris], Éditions de L’Harmattan, « Poètes des cinq continents » / Fundação cultural de Fortaleza Topbooks, 2000, 244 pages.

[Contient des poèmes tirés des recueils : « Décision – Poèmes dialectiques » (« Decisão – Poemas dialéticos », 1983) ; Défi – Une poétique de l’amour (« Desafio – Uma poética do amor », 1991) ; « Contagion – Poésie du désir » (« Contágio – Poesia do desejo », 1993) ; « Errance – Une allégorie trans-historique » (« Errância – Uma alegoria trans-histórica », 1996) ; « Jeu – Un délire érotico-métaphysico-économique » (« Jogo – Um delírio erótico-metafísico-econômico », 1999) ; « Pleinâge – Poème-construction, dans Vision de l’Être – Anthologie poétique » (« Plenidade – Poema-construção, in Visão do Ser – Antologia poética », 1999)].

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée d'hiver

    La rentrée hivernale se veut plus concentrée du point de vue de la production que celle de septembre, déjà nettement en retrait par rapport aux années précédentes. Qu’ils scrutent l’intime ou s’emparent d’une période du passé, les écrivains contemporains affichent toujours une belle ambition littéraire qui donne au lecteur le plaisir renouvelé de découvrir de nouvelles voix ou de retrouver certaines déjà plus familières et consacrées.

    6 janvier 2020

    >> Lire la suite

Facebook