Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

LYRA, Pedro

[BRÉSIL] (Fortaleza, État du Ceará, 1945). Pedro Vladimir do Vale Lira. Professeur de lettres à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro, il a été professeur invité dans les universités de Lisbonne (1986), Bonn (1987), Grenoble (1989) et Clermont-Ferrand (1993), puis conseiller littéraire aux éditions Topbooks à Rio de Janeiro. Il a publié une quinzaine de livres : des poèmes (premier recueil, Sombras, 1967), des essais sur la poésie et une anthologie critique des poètes de la génération 60 (Sincretismo, 1995).

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Vericuetos n°13, 1997.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]Vision de lêtre / Visão do ser. Anthologie poétique bilingue, traduit du portugais (Brésil) par Catherine Dumas, présentation de Anne-Marie Quint. [Paris], Éditions de L’Harmattan, « Poètes des cinq continents » / Fundação cultural de Fortaleza Topbooks, 2000, 244 pages.

[Contient des poèmes tirés des recueils : « Décision – Poèmes dialectiques » (« Decisão – Poemas dialéticos », 1983) ; Défi – Une poétique de l’amour (« Desafio – Uma poética do amor », 1991) ; « Contagion – Poésie du désir » (« Contágio – Poesia do desejo », 1993) ; « Errance – Une allégorie trans-historique » (« Errância – Uma alegoria trans-histórica », 1996) ; « Jeu – Un délire érotico-métaphysico-économique » (« Jogo – Um delírio erótico-metafísico-econômico », 1999) ; « Pleinâge – Poème-construction, dans Vision de l’Être – Anthologie poétique » (« Plenidade – Poema-construção, in Visão do Ser – Antologia poética », 1999)].

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook