Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

[BRÉSIL] (Bahia, 1623 / 1636 ? – idem, 1696). Gregório de Matos Guerra. Considéré comme le principal poète baroque brésilien. Célèbre pour ses satires contre la société coloniale, qui lui valurent le surnom de « Boca do inferno » [Bouche d’enfer], et un exil passager en Angola, il se révèle dans ses sonnets mystiques ou ses hymnes d’amour, tous baignés de sensualité tropicale, un disciple de Góngora, de Quevedo et de Camões. Publiées seulement au XIXe siècle et de façon fort incomplète (1831 ; 1882), ses œuvres ont bénéficié par la suite de plusieurs éditions critiques, notamment celle procurée par Afrânio Peixoto (1923-33, 6 vol.). Le premier récit d’Ana Miranda (Bouche denfer, 1989 ; traduit en français en 1992), est une évocation romancée de sa vie et de son œuvre.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Poèmes du Brésil, Éditions Ouvrières, 1985 ; Anthologie de la poésie brésilienne, Éditions Chandeigne, 1998.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]Dix-huit poèmes érotico-ironiques. Édition bilingue, traduit du portugais (Brésil) par Vivette Desbans, Miriam Souza-Callot et Jérome Auboire, illustrations de Laurent Rouxel. [Paris], Éditions Paranoïa mondiale, 1999, 96 pages, épuisé.

 

SUR L’AUTEUR

ISBN — Ana Miranda, Bouche denfer (Boca do inferno, 1989), roman, traduit du portugais (Brésil) par Antoine Albuca. [Paris], Éditions Julliard, 1992, 414 pages. 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook