Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

[BRÉSIL] (Recife, État de Pernambouc, 1920 – Rio de Janeiro, 1999). Diplomate pendant de nombreuses années. Animateur de la (seconde) revue Orféu, « il se détache de la génération de 45, dont il fait initialement partie, par sa recherche plus attentive et presque scientifique de la pureté expressive. Il est le lien entre les tenants de la poésie concrète ou de la poésie « praxis » et ceux des modernistes qui sont convaincus que la poésie ne se fait pas avec les idées et les sentiments mais avec les mots. Le titre de son recueil de 1956, Duas águas, qui englobe toutes les expériences des livres antérieurs (Considerações sôbre o poeta dormindo, 1941 ; Pedra do sono, 1942 ; O engenheiro, 1945 ; Psicologia da composição, com a fábula de Anfion e Antiode, 1947 ; O cão sem plumas, 1950 ; O rio (1954), que suivront ensuite Terceira feira et Quaderna (1961), jusqu’aux Poesias completas (1968), indique les « deux versants », les deux directions de sa recherche. Recherche formelle, mais aussi tentative d’appliquer le verbe rayonnant à la réalité humaine et sociale de la zone la plus déshéritée du Brésil : le Nordeste. » (Luciana Stegagno Picchio). La suite de son œuvre, marqué autant par sa région natale, le Pernambouc, que par l’Espagne témoigne de la continuité et de la rigueur de sa création et le place comme l’un des plus grands poètes de langue portugaise (Museu de tudo, 1975 ; A escola das facas, 1980 ; Agrestes, 1985 ; Poemas pernambucanos, 1988 ; Sevilha andanto, 1989). On lui doit également des pièces de théâtre : Morte e Vida Severina (écrit en 1956 ; création en 1965 ; film en 1975 ; téléfilm en 1981), « auto de Noël pernambucain » qui, mis en musique par Chico Buarque, a présenté un peu partout dans le monde les problèmes du pauvre caboclo Severino, synthèse poétique de toute une longue série de personnages traditionnels, et Auto do frade (1984), consacré à ce frère Caneca, âme et victime de la Confederação do Equator de 1825.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Anthologie de la poésie brésilienne contemporaine, Éditions Tisné, 1954 ; La Poésie brésilienne contemporaine, Éditions Seghers, 1966 ; Poésies du Brésil, Presses du Compagnonnage, 1972 ; Europe n°640-641, 1982 / n°827, 1998 / n°875, 2002 ; Action poétique n°92, 1983 ; Banana Split, 1984 / 1989 ; Po&sie n°33, 1985 / n°51, 1990 / n°70, 1994 ; Poèmes du Brésil, Éditions Ouvrières, 1985 ; La Quinzaine littéraire n°484, 1987 ; Infos Brésil n°32,1988 / n°46, 1990 ; Lettre internationale n°20, 1989 ; Liberté n°211, 1994 ; Biennale internationale des poètes en Val de Marne n°14, 1995 ; Cahiers du Refuge, 1995 ; Caravanes n°6, 1997 ; Vericuetos n°13, 1997 ; Anthologie de la poésie brésilienne, Éditions Chandeigne, 1998 ; Grandes voix de la poésie brésilienne du XXe siècle, Éditions Lusophones, 2005, 2011 ; Nouvelle Revue Française n°573, 2005 ; La Poésie du Brésil. Anthologie bilingue du XVIe au XXe siècle, Éditions Chandeigne, 2012 ; La Poésie du football brésilien, Éditions Chandeigne, 2014.

 

SUR L’AUTEUR

* Odette Aslan et Marlyse Meyer, « Mort et vie Séverine », dans Les Voies de la création théâtrale II (p. 297-339), édition de Denis Bablet. [Paris], Éditions du CNRS, 1970, 350 pages.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Homère, notre contemporain

    On n’en finit jamais avec Homère. Composées au VIIIè siècle avant notre ère, l’Iliade et l’Odyssée continuent de susciter de nouvelles traductions et des interprétations toujours renouvelées n’épuisant pas le sens et la richesse du texte homérique. De nombreux ouvrages témoignent de cette actualité d’Homère dont on ne cesse de découvrir de nouveaux visages qui entrent en résonance avec notre actualité.

    24 octobre 2019

    >> Lire la suite

Facebook