Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

NOROES, Everardo

[BRÉSIL] (Crato, État du Ceará, 1944). Everardo Norões. Exilé politique, il a vécu en France, en Algérie et au Mozambique. Il a publié des recueils de poésie : Poemas argelinos (1981), Poemas (2000), A rua do Padre Inglês (2006), Retábulo de Jerônimo Bosch (2008), des chroniques et essais : Nas entrelinhas do mundo (2002), Miguel Torga e o dicionário da terra (2007). Il a également traduit nombre d’écrivains sud-américains en portugais, dont le mexicain Carlos Pellicer et dirigé plusieurs anthologies et œuvres complètes poétiques. Il vit actuellement à Recife.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes, traduits du portugais (Brésil) par Renaud Barbaras, dans l’anthologie Nantes. Recife. Un regard transatlantique, Maison de la poésie de Nantes / Fundação de Cultura Cidade do Recife, 2007 ; Bacchanales, n°40, « Mémoires d’eau », Maison de la Poesie Rhône-Alpes, octobre 2006 ; Bacchanales, n°43, « Poésie gratte-monde », octobre 2008 ; Gare Maritime 2008, anthologie, Maison de la poésie de Nantes.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook