Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

[BRÉSIL]. Il fait partie des auteurs révélés par la FLUPP (Festa Literaria Internacional das Periferias), festival littéraire créé en 2012 à Rio de Janeiro.

Je m’appelle Julio Pecly, j’ai un peu plus de quarante ans, j’ai grandi dans la favela la Cité de Dieu, à Rio de Janeiro. Aujourd’hui je suis scénariste et réalisateur mais les livres sont mon premier amour. J’ai appris à lire à six ans et je ne me suis plus jamais arrêté… J’ai commencé à écrire des histoires à 8 ans. A l’école, j’avais toujours du succès avec mes rédactions, les professeurs me demandaient de les lire dans toutes les classes de l’école. Je détestais cela ! J’ai toujours aimé raconter des histoires de science fiction et aussi, évidemment, de la favela. Mais quand j’ai commencé la carrière de réalisateur et scénariste, j’ai dû arrêter d’écrire.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* « Deuxième chance », nouvelle traduite du portugais (Brésil) par Paula Anacaona, dans Je suis toujours favela, Éditions Anacaona, 2014.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook