Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

PEIXOTO, Afranio

[BRÉSIL] (Lençóis, État de Bahia, 1876 – Rio de Janeiro, 1947). Júlio Afrânio Peixoto. Médecin, critique et historien de la littérature brésilienne (il a notamment établi la première édition critique de Gregório de Matos Guerra, 1923-33, 6 vol.). Après des débuts dans la mouvance du symbolisme (Rosa mistica, 1900), il esquisse dans ses évocations de la province de Bahia, une délicate galerie de portraits féminins avec une très grande maîtrise dans l’art du conteur et une sensibilité extrême : A esfinge, (1911), Maria Bonita (1914), Sortilèges (Fruta do mato, 1920), Burgrinha (Burgrinha, 1922), Sinházinha (Sinházinha, 1929).

 

* Préfaces pour : Machado de Assis, Mémoires doutre-tombe de Braz Cubas, Atlântica Editora, 1944 / Émile-Paul, 1948. — Machado de Assis, Dom Casmurro, Institut International de Coopération Intellectuelle, 1936 / Éditions Albin Michel, 1956, 1989. — Euclides da Cunha, Les Terres de Canudos, Edições Caravela, 1947 ; Julliard, 1947.

 

LIVRES (Traductions françaises)

Sortilèges (Fruta do mato, 1920), roman, traduit du portugais (Brésil) par le comte Maurice de Périgny. [Paris], Éditions Plon, 1929, 282 pages, épuisé.

 

Bugrinha (Bugrinha, 1922), roman, traduit du portugais (Brésil) par le comte Maurice de Périgny. [Paris], Librairie Pierre Roger, s.d. (1925), 256 pages, épuisé / réédition : [Paris], Nouvelles Éditions Latines, « Les Maîtres étrangers », 1937, 282 pages, épuisé.

 

Sinhazinha (Sinhazinha, 1929), roman, traduit du portugais (Brésil) par Pierre-Manoel Gahisto. [Paris], Éditions Fasquelle, 1949, 224 pages, épuisé.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook