Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

PEIXOTO, Afranio

[BRÉSIL] (Lençóis, État de Bahia, 1876 – Rio de Janeiro, 1947). Júlio Afrânio Peixoto. Médecin, critique et historien de la littérature brésilienne (il a notamment établi la première édition critique de Gregório de Matos Guerra, 1923-33, 6 vol.). Après des débuts dans la mouvance du symbolisme (Rosa mistica, 1900), il esquisse dans ses évocations de la province de Bahia, une délicate galerie de portraits féminins avec une très grande maîtrise dans l’art du conteur et une sensibilité extrême : A esfinge, (1911), Maria Bonita (1914), Sortilèges (Fruta do mato, 1920), Burgrinha (Burgrinha, 1922), Sinházinha (Sinházinha, 1929).

 

* Préfaces pour : Machado de Assis, Mémoires doutre-tombe de Braz Cubas, Atlântica Editora, 1944 / Émile-Paul, 1948. — Machado de Assis, Dom Casmurro, Institut International de Coopération Intellectuelle, 1936 / Éditions Albin Michel, 1956, 1989. — Euclides da Cunha, Les Terres de Canudos, Edições Caravela, 1947 ; Julliard, 1947.

 

LIVRES (Traductions françaises)

Sortilèges (Fruta do mato, 1920), roman, traduit du portugais (Brésil) par le comte Maurice de Périgny. [Paris], Éditions Plon, 1929, 282 pages, épuisé.

 

Bugrinha (Bugrinha, 1922), roman, traduit du portugais (Brésil) par le comte Maurice de Périgny. [Paris], Librairie Pierre Roger, s.d. (1925), 256 pages, épuisé / réédition : [Paris], Nouvelles Éditions Latines, « Les Maîtres étrangers », 1937, 282 pages, épuisé.

 

Sinhazinha (Sinhazinha, 1929), roman, traduit du portugais (Brésil) par Pierre-Manoel Gahisto. [Paris], Éditions Fasquelle, 1949, 224 pages, épuisé.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Quelle "époque épique" !

    “Le temps est la matière vive de l’Histoire. Ainsi sont nés les époques, les périodes ou les âges de notre histoire.“ Mais que nous raconte une époque historique ? Et pourquoi et comment a-t-on décidé que telle période devait commencer ici et se terminer là ? Au delà d’un découpage mûrement réfléchi ou parfaitement aléatoire, une question demeure cependant : comment nommer ces césures ou ces continuités, ces quelques jours ou ces quelques siècles, et que dire des “noms de l’Histoire” ?

    6 février 2020

    >> Lire la suite

Facebook