Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

PICCHIA, Paolo Menotti del

[BRÉSIL] (Itapira, État de São Paulo, 1892 – São Paulo, 1988). Journaliste, avocat, homme politique, poète, peintre, essayiste. Précurseur du modernisme avec ses premiers poèmes (Poemas do vicio e da virtude, 1913 ; Juca Mulato, 1917), il prend une part active au mouvement, puis participe en 1925 à la création du groupe nationaliste « Verde-amarelo », dont il illustre les thèses dans República dos Estados Unidos do Brasil (1928), dans la prose polémique de O Curupira e o Carão (1927) et dans plusieurs récits de science-fiction comme La République 3000 (A república 3000, 1930). On lui doit aussi des poèmes dramatiques, des essais, des livres pour la jeunesse et divers romans.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Anthologie de la poésie brésilienne contemporaine, Éditions Tisné, 1954 ; La Poésie brésilienne contemporaine, Éditions Seghers, 1966 ; La Poésie du Brésil. Anthologie bilingue du XVIe au XXe siècle, Éditions Chandeigne, 2012.

 

LIVRES (Traductions françaises)

La République 3000 (A república 3000, 1930 ; rééd. sous le titre A filha do Inca, 1933), traduit par Manoel Gahisto ; illustrations de M. Guillemin. [Paris], Éditions Albin Michel, « Les Belles aventures », 1950, 224 pages, épuisé.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook