Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

RUAS, Tabajara

[BRÉSIL] (Uruguaiana, État du Rio Grande do Sul, 1942). Étudiant en architecture, militant contre la dictature militaire, il est contraint à l’exil au Danemark, puis en France à partir de 1971. Journaliste (Jornal do Almoço), scénariste et metteur en scène de cinéma, il a publié un récit (A região submersa, 1981), une demi-douzaine de romans (O amor de Pedro por João, 1985) et quelques essais.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]La Fascination (O fascínio, 1997), roman, traduit du portugais (Brésil) par Geneviève Leibrich. [Paris], Éditions A-M. Métailié, « Bibliothèque brésilienne », 2005, 104 pages. 

Un entrepreneur au bord de la faillite hérite d’une grande propriété dans le sud du Brésil. Ce qui aurait pu être sa chance se révèle être sa perte. Au cours d’un séjour dans la vieille maison, fasciné par la violence qui marque l’histoire de sa famille, en proie à des sensations étranges, il se laisse aller à l’ivresse du pouvoir des assassins. Dans un paysage qui a été témoin de guerres fratricides et d’impitoyables massacres, l’auteur construit avec une grande économie de moyens une ambiance étouffante qui aboutit à l’incarnation moderne et néo-libérale de cette violence démoniaque. (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook