Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

AZEVEDO, Francisco

[BRÉSIL] (Rio de Janeiro, 1951). Francisco José Alonso Vellozo Azevedo. Poète, romancier, dramaturge et scénariste pour le cinéma et la télévision. Nombre de ses pièces de théâtre (Unha e carne, Coraçao na boca, A casa de Anais Nin) ont connu un grand succès. Son premier roman, La Recette magique de tante Palma (O arroz de Palma, 2008), a été un best-seller au Brésil.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]La Recette magique de tante Palma (O arroz de Palma, 2008), roman, traduit du portugais (Brésil) par Daniel Matias. [Paris], Éditions Autrement, Littératures, 2014, 424 pages.

« Tante Palma était une sorte de mère. Cest la première féministe que jai connue. Elle disait que célibatairenétait pas un état civil mais un état de grâce. »

Au beau milieu de la grande cuisine familiale de la fazenda, Antonio attend l’arrivée de son arrière-petit-fils. Son esprit s’envole, les souvenirs l’assaillent. Tante Palma surgit. Jeune, audacieuse, indépendante, elle captive ses neveux et nièces. Un véritable théâtre à elle seule, créant chaque jour la surprise. À commencer par cet étrange cadeau de mariage qui rythmera les joies et désespoirs de toute la famille sur quatre générations : le riz ramassé sur le parvis de l’église, le jour du mariage de José et de Maria Romana. Qui aurait pu imaginer que, presque cent ans plus tard, leur fils Antonio serait encore en train de cuisiner ce riz aux vertus saisissantes... (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Huysmans et les écrivains "fin-de-siècle"

    On désigne par l’expression “fin de siècle” des mouvements culturels et artistiques français comme le symbolisme, le décadentisme ou encore l’Art nouveau émergeant à la fin du XIXe siècle. Ce que l’on peut nommer comme un esprit ou une sensibilité commune fait souvent référence aux marqueurs culturels qui ont été reconnus comme prégnants au début des années 1880 et 1890, notamment l’ennui, le cynisme, un sentiment de finitude et une forme de mélancolie engendrées par les angoisses lié au progrès technique.

    30 novembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook