Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

[BRÉSIL] (Belo Horizonte, État de Minas Gerais, 1937). Poète, il a participé très jeune aux plus divers mouvements de l’avant-garde brésilienne (premier recueil, Canto e palavra, 1965). Docteur ès lettres, professeur de théorie littéraire à Rio de Janeiro, il a enseigné dans diverses universités fédérales brésiliennes (Minas Gerais, Rio de Janeiro) ou étrangères (Allemagne, Danemark, États-Unis, France, Portugal). Il a exercé la prestigieuse fonction de Président de la Bibliothèque Nationale du Brésil, de 1990 à 1996. Chroniqueur, critique littéraire, et essayiste, il a publié plus de cinquante livres, dont une étude de référence sur Carlos Drummond de Andrade (Drummond : O Gauche no Tempo, 1972 ; réédité en 1980 sous le titre, Carlos Drummond de Andrade. Anãlise da Obra).

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Europe n°640-641, 1982 ; Anthologie de la nouvelle poésie brésilienne, Éditions de L’Harmattan, 1988 ; Confluences littéraires. Brésil-Québec, les bases dune comparaison littéraire, Balzac, 1992 ; Liberté n°211, 1994 ; Vericuedos n°13, 1997 ; La Sape, n°54, 2000.

* « Mais comment peut-on être écrivain brésilien », dans Europe n°640-641, 1982. 

* Entretien (propos recueillis par Serge Bourjea), dans La Quinzaine littéraire n°484, 1987.

* « Brésil. Qu’est-ce que ce pays ? », traduit du portugais (Brésil) par Maryvonne Lapouge, dans Modernidade, Paris, 1987.

* Texte dans Les Risques du métier. Communications de la dix huitième Rencontre québécoise internationale des écrivains de 1991, éd. André Ricard, Jean-Guy Pilon, Tahar Bekri, Montréal, L’Hexagone, 1991.

* « Qu’est-ce que ce pays ? / Que pais é este ? », dans Confluences littéraires (Brésil-Québec). Les bases d’une comparaison, éd. Michel Peterson, Zilá Bernd, Montreal, Éditions Balzac, 1992.

* Texte dans Brésil, poésie du corps, éd. M. Leroy-Patay- M. E. Malheiros Poulet, La Taillanderie, Lyon, 2000.

 

LIVRES (Traductions françaises)

Bibliothèques. Inégalité sociale et défi pour le 21e siècle (Bibliotecas : desnivel social e o desafio do sec. 21), traduit du portugais (Brésil) par Sylvia Rouquier. [Rio de Janeiro], Fundação Biblioteca nacional, 1996, 28 pages, épuisé.

 

Baroque, âme du Brésil (Barroco, alma do Brasil, 1997). Photographies de Pedro Oswaldo Cruz. Texte de Affonso Romano, traduit du portugais (Brésil) par Marie-Hélène Michelas Moreira et Maryse Sciammi. [Rio de Janeiro], Comunicação Maxima, 1997, 202 pages, épuisé.

 

ISBN — LÉnigme vide. Impasse de l’art et de la critique, traduit du portugais (Brésil) par Serge Bourjea, Monique Le Moing, Florence Levi, Alpha Santos da Silva et Sylvia Rouquier. [Paris], Éditions Orizons, « Universités », 2013, 272 pages.

N’est-il pas indispensable de procéder à une réévaluation de ce que l’on nomme, aujourd’hui, l’« Art » ; de ce que l’on a appelé la « post-modernité » ; et de ces pensées obnubilantes qui ont occupé le devant de la scène critique depuis un demi-siècle ? Sous le titre, ironiquement emprunté à Marcel Duchamp, L’Énigme vide, le présent ouvrage – dans le cadre d’une ambitieuse lecture transdisciplinaire – fait s’entrecroiser philosophie, sociologie, anthropologie ou psychanalyse, mais encore économie, marketing ou politique, pour proposer une nouvelle vision de ce « produit » ou « commodity » qui se présente à nous comme « art contemporain ». Questionnant les essais consacrés d’Octavio Paz, de Roland Barthes, de Jacques Derrida ou de Jean Clair, le défi consiste ici à transgresser les certitudes de l’incertain, la philosophie des oxymores paralysants, l’impossibilité du dire inachevé… qui promurent tant d’œuvres insignifiantes et commirent tant de « divagations » critiques à leur endroit. (Présentation de léditeur)

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Huysmans et les écrivains "fin-de-siècle"

    On désigne par l’expression “fin de siècle” des mouvements culturels et artistiques français comme le symbolisme, le décadentisme ou encore l’Art nouveau émergeant à la fin du XIXe siècle. Ce que l’on peut nommer comme un esprit ou une sensibilité commune fait souvent référence aux marqueurs culturels qui ont été reconnus comme prégnants au début des années 1880 et 1890, notamment l’ennui, le cynisme, un sentiment de finitude et une forme de mélancolie engendrées par les angoisses lié au progrès technique.

    30 novembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook