Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

[BRÉSIL] (São Luís, État de Maranhão, 1833 – idem, 1902). Joaquim de Sousa Andrade. Ingénieur de vaste culture, il publie à Rio en 1857 son premier recueil de poésie, après avoir voyagé dans le monde entier. Le personnage du Guesa errante qui revient dans la plupart de ses poèmes ultérieurs est le symbole précolombien de l’Indien destiné à errer éternellement sans trouver la paix. Dans les années soixante, il a bénéficié d’une « révision » par l’avant-garde brésilienne qui a repris à son compte les voyages de ce Guesa poète, des Andes du culte du soleil à l’Amazonie de l’Indien corrompu, des forêts africaines à l’Europe rationaliste jusqu’au New York de l’enfer de Wall Street.

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Extraits de Guesa Errante. O Inferno de Wall Street, dans Po&sie n°3, 1977 ; NDLR ; Change ; Toponymies ; Poèmes du Brésil, Éditions Ouvrières, 1985 ; Anthologie de la poésie ibérico-américaine, 1995 ; La Poésie du Brésil. Anthologie bilingue du XVIe au XXe siècle, Éditions Chandeigne, 2012.

 

LIVRES (Traductions françaises)

LEnfer de Wall Street (O Inferno de Wall Street, tiré de Guesa Errante, 1866 ; texte établi par Haroldo de Campos, 1964), traduit du portugais (Brésil) par Gérard de Cortanze. [Paris], Éditions Seghers, « Autour du monde », 1981, 168 pages, épuisé.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook