Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

STUDART, Heloneida

[BRÉSIL] (Fortaleza, État du Ceará, 1932 – Rio de Janeiro, 2007). Heloneida Studart Soares Orban. Elle se fit connaître par ses activités littéraires, journalistiques, féministes et syndicales et fut emprisonnée en 1969. Elle a publié une dizaine de romans depuis A primeira pedra en 1953, ainsi que des essais (Mulher, objeto de cama e mesa, 1969).

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]Le Cantique de Meméia (O pardal é um passaro azul, 1975), roman, traduit du portugais (Brésil) par Paula Salnot et Inô Riou. [Montréal, Québec], Éditions Les Allusifs, « Les Allusifs », n°27, 2004, 176 pages.

* Réédition :

ISBN [FICHE LIVRE]Le Cantique de Meméia. [Paris], Éditions « 10-18. Domaine étranger », n°3986, 2006, 176 pages.

Sous la férule d’une centenaire hystérique, les Carvalhais Medeiros vivent du travail et du sang des pauvres du Nordeste brésilien. Pétris de fourberie et de fatalisme superstitieux, tous rampent devant la redoutable Menina, y compris l’archevêque et le gouverneur, tous sauf deux petits-enfants. Marina aux poumons malades et João le rebelle qui croupit dans un cachot avec une mygale. Heloneida Studart écrivit ce roman après l’assassinat d’amis très proches. (Présentation de léditeur)

« Le moineau est un oiseau bleu. » Pour avoir griffonné sur un mur ce simple slogan à la poésie révoltée, João est jeté en prison. Il appartient pourtant à la famille des Carvalhais Medeiros, qui depuis des générations dirige d’une main de fer une petite ville du Nordeste brésilien. Mais sa grand-mère, une vieille femme brutale aux convictions archaïques, ne saurait tolérer le moindre écart avec l’ordre et la morale, surtout dans sa propre maison. Pourtant, l’arrivée en ville d’un mystérieux pèlerin et l’amour brûlant que porte la jeune Marina à son cousin prisonnier vont bouleverser le cours des événements? « Emporté dès la première page, on aime la brûlure de sa révolte, la puissance de la fable qu’elle met en scène, la couleur de ses images et surtout la beauté de sa langue, qui joue en funambule entre prose et poésie. » (Michel Abescat, Télérama)

 

ISBN [FICHE LIVRE]Le Bourreau (O torturador em romaria, 1986) roman, traduit du portugais (Brésil) par Paula Salnot et Inô Riou. [Montréal, Québec], Éditions Les Allusifs, 2007, 364 pages.

Envoyé dans le nord du Brésil pour éliminer un agitateur public, Carmélio, tortionnaire à la solde du gouvernement, s’éprend éperdument de l’amie de sa victime. En elle comme dans chaque femme qu’il rencontre, il croit reconnaître la mère qui l’a abandonné. Bientôt envahi par la passion, l’implacable bourreau connaît enfin le remords, rattrapé par son passé et les spectres de ses victimes. Dans une quête désespérée d’absolution, il décide alors d’entreprendre un lointain pèlerinage, véritable road trip anachronique marqué par les rencontres les plus étranges... Heloneida Studart signe ici un roman saisissant et émotionnellement très fort, où elle décrypte avec précision les ramifications du mal, tout en rappelant les heures les plus sombres de la dictature brésilienne. (Présentation de léditeur)

 

ISBN [FICHE LIVRE]Les Huit cahiers (Selo das despedidas, 2000), roman, traduit du portugais (Brésil) par Paula Salnot et Inô Riou. [Montréal, Québec], Éditions Les Allusifs, « Les Allusifs », 2005, 240 pages.

* Réédition :

ISBN [FICHE LIVRE]Les Huit cahiers. [Paris], Éditions J’ai lu, « Par ailleurs, 2010, 224 pages.

Avocate brésilienne, la belle Mariana reçoit par la poste huit cahiers jaunis – ceux qu’une tante du Nordeste lui a légués avant de se suicider, révélant les dessous sordides de l’histoire familiale. À travers ce récit de deux siècles d’oppression des femmes, de mariages arrangés, de cruautés maternelles, de coutumes archaïques, se dessinent les figures de celles qui ont refusé de se soumettre, qui ont choisi la voie de la passion et du désir libre. Le roman d’Heloneida Studart nous plonge au cœur d’une société encore sous le poids de la féodalité, où l’injustice et la violence règnent en maîtres, où la résistance est le seul pouvoir des femmes. (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée littéraire

    524 romans dont 336 français et 188 étrangers sont attendus en librairie entre la mi-août et la fin octobre pour la rentrée littéraire la plus resserrée depuis 20 ans. A cette occasion, nous vous proposons un petit tour d’horizon des livres qui ont déjà retenu notre attention et qui pour certains se trouveront dès la fin de l’été sur notre table conseils.

    28 août 2019

    >> Lire la suite

Facebook