Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

[BRÉSIL] (Récife, État de Pernambouc, 1946). José Almino de Alencar e Silva Neto. Poète, romancier et sociologue. Après des études à Paris-Nanterre, un diplôme de maîtrise en économie à l’Université Vanterbilt et un doctorat en sociologie à l’Université de Chicago, il travaille pendant sept ans aux affaires économiques du Secrétariat des Nations Unies. Depuis début 2003, il est président de la Fondation Casa de Rui Barbosa. Il a publié des recueils de poèmes (De viva voz, 1982 ; Maneira de dizer, 1991) et deux courts romans : Les Nôtres (O motor da luz, 1994), Baixo da Gávea, diário de um morador (1996).

 

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions françaises)

* Poèmes dans Infos Brésil n°62, 1991.

 

LIVRES (Traductions françaises)

ISBN [FICHE LIVRE]Les Nôtres (O motor da luz, 1994), roman, traduit du portugais (Brésil) par Michel Riaudel. [Paris], Éditions Maisonneuve et Larose, « Espace du temps présent », 2005, 72 pages.

Dans ce roman, José Almino revient avec pudeur et mélancolie sur le bilan d’une génération sacrifiée, issue du coup d’État du 31 mars 1964 et des vingt ans de dictature qui ont suivi. Dès le 1er avril 1964, le père de José Almino, Miguel Arraes, était déposé par les militaires de son poste de gouverneur du Pernambouc, dans le Nordeste brésilien. Après quatorze mois de prison, lui et sa famille furent contraint à l’exil, à Alger puis Paris. Commença pour beaucoup de Brésiliens une longue période d’épreuves où les espoirs de justice sociale furent anéantis, où la lutte armée tenta de répondre à l’emploi arbitraire de la force publique, où la perte des attaches et des racines plongea certains dans une vie erratique. Ce regard rétrospectif et fragmenté, pour lequel le passé est aussi un « vice », fait du même coup affleurer les souvenirs d’enfance et familiaux qui introduisent à une mémoire brésilienne rarement évoquée, renouvelant une tradition littéraire ouverte par José Lins do Rego. L’élégante discrétion de l’écriture cultive alors comme un refuge et une consolation la passion de la littérature, où toutes les voix, des plus illustres aux plus humbles, deviennent autant de membres d’une nouvelle famille, recomposée. Le miracle est qu’elles apparaissent aussi, finalement, comme des variations d’une seule et même expression, étonnamment personnelle, poignante et singulière. (Présentation de léditeur)

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Résistants et collaborateurs

    Aujourd'hui, presque 80 ans après les faits, les thèmes de la collaboration et de la résistance irriguent toujours le débat public : les films, livres, commémorations continuent á alimenter ce que l'historien Henry Rousso appelle une "obsession"qui ne semble pas prête de s'éteindre. Une certaine vision des années d'occupation se maintient jusqu'á la fin des années 60 avant qu'un renversement des mémoires ne s'opère au début des années 80.

    27 juin 2020

    >> Lire la suite

Facebook