Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

SIKTANC, Karel

 

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] (H?ebe? u Kladna, 1928). Karel Šiktanc. Journaliste à la radio, puis pendant toutes les années 60, responsable des éditions Mladá Fronta. Membre du groupe des poètes « de la vie quotidienne » réunis autour de la revue Kv?ten [Mai], il rejoint la « dissidence » après l’invasion soviétique de 1968. Auteur de nombreux recueils de poèmes (une vingtaine avant d’être interdit de publication en 1968, puis une demi-douzaine en samizdat), de pièces pour la radio et le théâtre, de contes de fées, de traductions du russe et d’adaptations de classiques de la poésie chinoise. Après la « révolution de velours » en 1989, il est élu premier président de la Communauté des écrivains. « Il représente, avec et après Jan Skácel et Vladislav Van?ura, la tendance alliant modernisme formel, goût sensuel de la langue haute du classicisme et drue du peuple et enfin pathos moral et métaphysique de la révolte contre la cruauté et la mort. » (Vladimír Claude Fišera).

 

 

 

ANTHOLOGIES / REVUES

 

* Poèmes, dans Marginales, n°138, 1971 ; Poésie 1, n°46, 1976 ; LAlternative, n°22-23, 1984 ; La Poésie tchèque moderne (1914-1989), Belin, 1990 ; Lettre Internationale, 1992 ; Les Deux rives de la Morava, Bf, 1994 ; Écrivains tchèques. Sur la tolérance, Centre Tchèque du P.E.N. Club international, 1994 ; Le Croquant, n°20, 1996 ; La Poésie tchèque en fin de siècle, Sources, 1999 ; Anthologie de la poésie tchèque contemporaine (1945-2000), Gallimard, 2002.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook