Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

JANSSON, Marten

 

[SUÈDE] (1933). Mårten Jansson, pseudonyme de Jan Mårtenson. Diplomate et fonctionnaire auprès de l’ONU, il a introduit son doux marchand d’antiquités Johan Homan dès 1971 dans Le Timbre jaune et depuis, il lui laisse presque chaque année le soin de résoudre (en partie avec l'aide de son chat siamois Cléo de Mérode) des énigmes criminelles sur le mode d’une conversation mondaine mêlée par-ci par là d’une ou deux exquises recettes de cuisine et toujours avec une description très documentée de l’environnement et un arrière fond culturel.

 

*** Bibliographie : Telegrammet från San José (1971), Tre skilling banco / Le Timbre jaune (1971), Nobelpristagaren och dödendetektivroman / Le Prix Nobel et la mort (1972), Helgeandsmordet i Stockholmsmiljö / Invitation au suicide (1973), Drakguldet / L’Or du dragon (1974), Demonerna (1975), Häxhammaren (1976), Döden går på museum (1977), Döden går på cirkus (1978), Vinprovarna (1979), Djävulens hand (1980), Döden gör en tavla (1981), Middag med döden (1982), Vampyren (1983), Guldmakaren (1984), Häxmästaren i 1700-talsmiljö (1985), Rosor från döden (1986), Den röda näckrosen (1987), Neros bägare (1988), Mord i Venedig (1989), Akilles häl (1990), Ramses hämnd (1991), Midas hand (1992), Gamens öga (1993), Tsarens guld (1994), Karons färja (1995), Caesars örn (1996), Högt spel (1997), Det svarta guldet (1998), Häxan (1999), Mord på Mauritius (2000), Ikaros flykt (2001), Mord i Gamla stan - mordvandringar med Johan Kristian Homan (2002), Mord ombord (2002), Dödligt svek (2003), Ostindiefararen  (2004), Döden går på auktion (2005), Den kinesiska trädgården (2006), Spionen (2007), Dödssynden (2008), Palatsmordet  (2009).

 

LIVRES (Traductions)

— Mårten Jansson, Le Timbre jaune [série Jonas Berg] (Tre skilling Banco, 1971), roman, traduit du suédois par Åsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs Élysées, « Le Masque » n°1370, 1975, 192 pages, épuisé.

 

— Mårten Jansson, Le Prix Nobel et la mort [série Jonas Berg] (Nobel pristagaren och döden, 1972), roman, traduit du suédois. [Paris], Librairie des Champs Élysées, « Le Masque » n°1463, 1977 ; « Club des masques », n°495, 1983, 256 pages, épuisé.

 

— Jan Mårtenson, Invitation au suicide (Helgeansmordet i Stockholmsmiljö, 1973), roman, traduit du suédois par Åsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque » n°1523, 1978, 192 pages, épuisé.

 

— Mårten Jansson, L’Or du dragon (Drakguldet, 1974), roman, traduit du suédois par Lotten Backdahl Roux. [Paris] Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque » n°1455, 1976, 192 pages. ; « Club des Masques », n°464, 1982, 192 pages, épuisé.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >