Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

LANG, Maria

 

[SUÈDE] (1914 – 1991). Pseudonyme de Dagmar Maria Lange. Elle introduira le sexe dans les romans noirs avec son héroïne Puck Eckstedt. Elle a publié près d’une cinquantaine de romans policiers, de Mördaren ljuger inte ensam (1949) à Se Skoga och sedan... (1990), dont une quarantaine consacrés aux enquêtes de Puck Ekstedt (qui deviendra Puck Bure après son mariage) et de l'inspecteur Christer Wijk, ainsi que celles de la chanteuse d’opéra Camilla Martin. On lui doit également des nouvelles et des livres pour enfants.

 

LIVRES (Traductions)

N’oubliez pas Tommy (Inte flera mord, 1951), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque » n°1011, 1968 ; « Club des masques », n°288, 1976, 192 pages, épuisé.

 

Trois petits tours et puis s’en vont (Se döden pâ dig vcintar, 1955), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Elysées, « Le masque », n°879, 1965, 192 pages, épuisé.

 

Nous n’irons plus au bois (King liljekonvalje av dungen, 1957), traduit du suédois par Âsa Rousse. [Paris], Librairie des Champs Élysées, « Le Masque » n°798, 1963 ; « Club des masques », n°10, 1966, 256 pages, épuisé.

 

Rêves dangereux (Farliga drönmar, 1958), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°845, 1964, 192 pages, épuisé.

 

Troisième étage, porte à droite (Ofärd I uset bor, 1959), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°802, 1963, 256 pages, épuisé.

 

Ah ! Les femmes (Att vara kvinna, 1961), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque » n°864, 1965 ; « Club des masques », n°270, 1976, 192 pages, épuisé.

 

Les Lampions sont éteints (Var sang blir stum, 1963), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°891, 1965, 192 pages, épuisé.

 

Trois vieilles sœurs (Tre sma gummor, 1963), traduit du suédois par Åsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°901, 1966, 192 pages, épuisé.

 

Cours mon aiguille (Siden sammet, 1964), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°920, 1966 ; « Club des masques », n°216, 1974, 192 pages, épuisé.

 

Les Chats rouges (De röta kattorna, 1965), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°996, 1968, 192 pages, épuisé.

 

La Sainte Lucie (Vitklädd med ljus I Har, 1967), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque » n°1041, 1968, 192 pages, épuisé.

 

Pullman n°12 (Ingen returbiljett, 1968), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°1107, 1970 ; « Club des masques », n°330, 1978, 192 pages, épuisé.

 

Tes Yeux se fermeront (Intrigernas hus, 1969), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque » n°1149, 1971, 192 pages. * Réédition : 1978 « Club des masques », n°343, 192 pages, épuisé.

 

Toute la ville dort (Medan staten sover, 1970), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°1231, 1972 ; « Club des masques », n°370, 1979, 192 pages, épuisé.

 

Le Carnet de l’assassin (Mordären’s bok, 1971), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°1301, 1973, 192 pages. 


 

Qui attend à l’auberge ? (Vem vantar pa vardshuset ?, 1972), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°1376, 1975, 192 pages, épuisé.

 

Nous étions 13 en classe (Vi var tretton i klassen, 1973), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque », n°1456, 1976 ; « Club des masques », n°509, 1983, 192 pages, épuisé.

 

La Nuit de juin n’aura pas lieu (Det ar ugglor i mossen, 1974), traduit du suédois par Âsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque » n°1500, 1977, 192 pages, épuisé.



Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >