Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

LARSEN, Michael

 

[DANEMARK] (Copenhague, 1961). Journaliste et critique de cinéma, avant de publier son premier roman en 1992. Outre ses thrillers à succès traduits dans plus de vingt-cinq langues, il a également écrit un roman historique et des scénarios de films.

 

*** Bibliographie : Med livet i hælene (1992), Uden sikker viden / Incertitude (1994), Slangen i Sydney / Le Serpent de Sydney (1997), Femte sol brænder / Le Cinquième soleil (2000), Den store tid. Aftenlandet / Au pays de la nuit (2004), Ærø i tanke og streg (2007), Den der drukner redder ingen (2011).

 

LIVRES (Traductions)

Incertitude (Uden sikker viden, 1994), roman, traduit du danois par Alain Gnaedig. [Paris], Éditions Rivages, « Thriller », 1998, 244 pages, épuisé.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]Incertitude. [Paris], Éditions Rivages, « Rivages Noir », n°397, 2001, 278 pages.

Martin Molberg, journaliste danois, a pris pension à l’hôtel Four Seasons à Los Angeles. Officiellement, il est chargé d’interviewer des stars. En fait, il est surtout là à cause d’une photo qui représente une femme au visage tordu de plaisir. Penché au- dessus d’elle, un homme semble lui faire l’amour. Elle s’appelle Monique Milazar, on l’a retrouvée assassinée dans une cave à Copenhague. C’était la fiancée de Martin. Dans ses affaires personnelles, il y avait cette photo, accompagnée d’un bout de papier froissé portant ces mots : « Jack Roth Pascal, hôtel Four Seasons, chambre 505. » A l’hôtel, personne ne paraît ce souvenir de ce mystérieux Jack Roth Pascal. De retour à Copenhague, Martin va de surprise en surprise et plus il cherche la vérité, plus elle lui échappe, jusqu’à ce que tout ne soit plus qu’incertitude. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Le Serpent de Sydney (Slangen i Sydney, 1997), roman, traduit du danois par Alain Gnaedig. [Paris], Éditions Rivages, « Thriller », 1999, 328 pages.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]Le Serpent de Sydney. [Paris], Éditions Rivages, « Rivages Noir », N°455, 2002, 414 pages.

Annika Niebuhr est médecin au Prince of Wales Hospital de Sydney. Fascinée par les reptiles depuis l’enfance, elle s’est spécialisée dans le traitement des morsures de serpents et figure parmi les autorités en la matière. Un jour, une jeune inconnue arrive dans son service, amenée par des touristes suédois. Elle présente tous les symptômes d’une morsure de serpent. Annika lui administre les soins d’urgence. Mais malgré les efforts déployés pour sauver la jeune fille, elle ne peut que constater la mort clinique. C’est alors que se produit un coup de théâtre : littéralement ressuscitée, l’inconnue arrache sondes et perfusions, se redresse sur son lit et s’enfuit devant l’équipe médicale pétrifiée ! Pour Annika, scientifique à l’esprit rationnel, ce n’est que le début d’une série de manifestations confondantes qui vont bouleverser son existence. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Le Cinquième soleil (Femte sol brænder, 2000), roman, traduit du danois par Benjamin Guérif. [Paris], Éditions Rivages, « Rivages Noir », n°566, 2005, 396 pages.

L'archéologue Alexandra Killis est contactée par la police danoise qui lui demande son aide dans une affaire de meurtre très particulière : on a retrouvé dans un l'appartement du mort, un collectionneur nommé Klein, une svastika peinte sur le mur de la chambre et une pierre préhistorique gravée. Alexandra entreprend de déchiffrer cette pierre dans l'espoir que le sens des inscriptions lui révèle une piste. Elle s'apercevra bientôt que les chemins de la préhistoire peuvent être tortueux... et dangereux. Construit autour d'une séduisante intuition, ce roman est une enquête savante qui nous plonge dans des mythologies antédiluviennes et nous invite à réfléchir sur l'origine – et l'avenir – des civilisations. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Au pays de la nuit (Den Store tid. Aftenlandet, 2004), roman, traduit du danois par Benjamin Guérif. [Paris], Éditions Bernard Pascuito, 2006, 360 pages.

Durant l'hiver 1878, la ville de Copenhague est bouleversée par le meurtre d'une jeune fille retrouvée décapitée. A peu près au même moment, le jeune Lars Mikkelsen, fils d'un riche négociant inculte et borné, décide de quitter la propriété familiale pour s'éloigner de ces gens qui lui ont toujours été étrangers. Pétri par le concept d'un art supérieur qui sublimerait tout, animé par la croyance que l'écriture est l'instrument qui lui permettra d'atteindre cet idéal, il choisit de venir s'installer à Copenhague pour devenir écrivain. Mais la ville qu'il découvre est alors violemment agitée par les diverses tensions qui règnent à la fois sur la scène littéraire et politique. Pris au piège, entraîné par de vicieux courants dans les entrailles de cette société incertaine, Lars va faire le dur apprentissage de la vie, de ses viles tentations, de ses trahisons et de sa morne réalité. (Présentation de l’éditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Homère, notre contemporain

    On n’en finit jamais avec Homère. Composées au VIIIè siècle avant notre ère, l’Iliade et l’Odyssée continuent de susciter de nouvelles traductions et des interprétations toujours renouvelées n’épuisant pas le sens et la richesse du texte homérique. De nombreux ouvrages témoignent de cette actualité d’Homère dont on ne cesse de découvrir de nouveaux visages qui entrent en résonance avec notre actualité.

    24 octobre 2019

    >> Lire la suite

Facebook